Bienvenue dans un monde où se côtoient humains, fées, sirènes, vampires, loups et tigres modificateurs... Bienvenue sur After The Dawn !
 
Bonjour, le forum est fermé. Merci à tous pour ces délicieux moments.

Partagez | 





















 

 " Et la lumière fût " (Gros matou & Chatounet)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


avatar

Hey ! Moi c'est
Melyssandre Leroy

♦ Date d'inscription : 24/02/2014
♦ Messages : 114
♦ Points rp : 15


MessageSujet: " Et la lumière fût " (Gros matou & Chatounet)   Sam 1 Mar - 15:21




« Double vision, alcool & hormones en folie »



   



Cela fait des mois & des mois que la belle Melyssandre passe toutes ses journées, et ses nuits dans la forêt. C'est d'ailleurs, sans doute l'endroit au monde où elle se sent le plus à l'aise et à sa place. La jolie tigresse est d'ailleurs plus souvent fourré en compagnie de fauves ou d'animaux aussi sauvage qu'elle, que d'humains. Si bien qu'elle en aurait presque oublier les règles de bienséance lorsque qu'un beau jeune homme la dragua au coin d'une rue, l'invitant de manière fort courtoise à une soirée qu'il avait organiser dans un bar. Melyssandre venant tout juste de mettre les pattes à Forks, s'était contentée de lever les yeux au ciel, en soupirant et grognant presque " J'ai soif, dis moi plutôt ou je peut trouver une fontaine dans le coin "
Le garçon plutôt amusée par sa manière de répondre et son joli minois, s'était mis à sourire, la déstabilisant. Puis l'avait gentillement accompagné jusqu’à son abreuvoir.
" Pourquoi tu me regarde comme ça? ta jamais vu quelqu'un boire ou quoi? " lui avait elle répondu en fronçant les sourcils, partant ensuite sans égard pour lui, jusqu'au premier motel qu'elle trouva.
Melyssandre prit une chambre et n'en sortit plus, 3 jours passèrent, personne n'avait eu la chance ou malchance, d’apercevoir le bout de son nez, la belle ne faisant que ronfler pour combler un manque de sommeil.
Décidant qu'elle avait assez hiberner, Melyssandre prit une bonne et longue douche, passa un débardeur ainsi qu'un jean sexy taille basse, puis sortit affronter le monde.
C'est alors qu'une petite cloche se mit à sonner dans sa tête, se souvenant de l'invitation du type, Melyssandre se dirigea vers le bar. Elle suivit en quelque sorte la lumière, attiré il faut bien aussi l'avoué, par une certaine odeur. C'est après une profonde inspiration que la tigresse fit son apparition parmis la foule, se frayant bien évidement un chemin directement vers: LA BOUFFE!
Mely prit plusieurs tranches de pizza, et s'empiffra sans s'arrêter. Jusqu'à ce qu'elle le vit: LUI enfin EUX, son coeur s'emballa, ses yeux vogant de gauche à droite: de lui à lui. Ils sont beau, ils sentent terriblement bon et sont bien évidemment très occupés à: DRAGUER!
Sans savoir pourquoi, elle bouillait intérieurement, la tigresse en elle étant prête à bondir. Melyssandre serra les dents...se contentant de finir sa pizza.





S.N.O.W

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

Hey ! Moi c'est
Conrad Dlack

♦ Date d'inscription : 20/02/2014
♦ Messages : 940
♦ Points rp : 28
♦ Âge du Perso : 22 ans
♦ Localisation : La tête dans mon oreiller *o*

♦ Amour(s) : Célib' !
♦ Humeur : Bonne, comme d'hab'
♦ Disponibilité rp : a 100% ! =)

MessageSujet: Re: " Et la lumière fût " (Gros matou & Chatounet)   Dim 2 Mar - 21:13




This decisive night.

♫ "Et je sentais ton parfum
De plus en plus fort
De plus en plus près ♫



La musique était trop forte, les lumières aveuglantes. Il aurait dut ne pas y être alaise. Mais tout ce bordel lui donnait une sensation de vide qu'il avait fini par apprécier. Il lui était facile de s'oublier ici. Il n'avait pas de rôle à tenir. Il pouvait jute ce lâcher, oublier tout ça et ce noyer dans la connerie. D'ailleurs, il était déjà bien amoché, ses sens, d'ordinaire incroyablement aiguisé, n'était plus qu'un simple souvenir. Et ce n'était pas sans mal. Voilà bien une heure qu'il s'appliquait à entrer dans les bras houleux de l'alcool. Son voile semblait le protéger de ses responsabilités. Et pour ça, rien ne valait un bon millésime.

- Hééé Cony, viens danser !!
- Plus tard.

La blonde qui le collait depuis plus d'une heure roulât des yeux frustrés. Il lui faisait tourner la tête ce mec, parfois séducteur et doux, parfois froid et distant. C'était déstabilisant.
Pour dire vrais, cette fille ne l'intéressait pas plus que ça. Elle était belle et gentille, mais pour le reste... Vide totale. Cœur de pierre ? Peut-être. Les femmes était pour lui, la chaleur charnelle dont il avait tant besoin, mais rien d'autre. Il était certains de ne jamais retomber amoureux, il avait bien mieux à faire ! Manquerez plus que ça tient... sortez les mouchoirs.

Ses yeux sombres étaient posé sur Jer' qui, dans le même état que lui, avait entamé un tangos plus que subjectifs avec une jolie brune. Il était chaud comme la braise ce soir le petit frère... Rien d'étonnant finalement. Trop de pression entraine un besoin plus important de distraction. C'est mathématiquement logique. Et ce n'est pas son heureuse élue qui s'en plaindra ! Sa fit sourire Rad'.

Son sourire retombât quand il sentit la main de la blonde sur sa cuisse. Il en vida son verre. Ouep, oublier, ce défoncer, voilà ce qu'il allait faire.

Les minutes s'écroulèrent au rythme de ses verres. C'est dingues ce que son corps de modificateur était capable de supporter. Un homme normal serrait mort depuis longtemps. Il prenait le risque de se faire remarquer. Mais à cette heure, il n'en avait strictement plus rien à foutre. Et franchement vus ce qu'il laissait sur le comptoir en échange de ses nombreux verres, les serveurs auraient eu tort de s'en plaindre.

Il allait remplir un énième verre quand il stoppa son geste. Il relevât les yeux et balayant la salle du regard en hument l'aire sans aucune discrétion.

* Bordel...! *

Whoua, la fragrance lui avait collé un long frisson. Si bien qu'il était totalement paumé pour le coup. C'était tellement sensuelle comme parfums, dingue, oui, complétement dingue. Impossible que ça vienne d'une mortelle. Personne ne pouvait produire de telles phéromones. Nan, les mortelles n'en avait pas la carrure. Jer' l'avait sentie lui aussi, il était tendus comme un arc. En même temps, comment le rater ? Ont pourrait même croire qu'il était fait pour les attirer, les séduire. Et dieu sait que c'était efficace ! Inutile d'imaginer ce que ça pourrait donner une fois sobre...

Reprenant constance, il s'appuyât contre le comptoir et balayât à nouveaux la foule du regard. Comment trouver un modificateur parmi tout ce bordel ? Il observât Jer' abandonner sa conquête du soir et traverser la salle, l'aire de rien. Il ce dirigeât vair le font droit de la salle, celle qui servait de resto. Il semblait de plus en plus concentré. Il allait la trouver, Rad' le savait. Il était comme lui, affreusement têtue et curieux.

- Hoo !! J'adore cette chanson !! Allez viens, on va danser !!
- C'est ennuyant à mourir…
- Ça s'appelle un slow, allé faignant, viens, je te laisse pas le choix.

Ce fus a lui de rouler des yeux ennuyé quand elle le trainât presque sur la piste de dance. Comment il aurait pu lui dire qu'il avait trouvé un simple parfum bien plus intéressant que l'ensemble de sa personne ? Il la laissa l'enlacer et l'entrainas doucement, mais sans remord sur sa dernière dance.



Jeremya.




Elle est là, assise sur son fauteuil rouge et crade. Ses yeux son posé sur moi alors qu'elle vient de mordre sauvagement dans sa pare de pizza. Elle est belle. Enfin, non, elle est carrément magnifique. S'en est même dur de la regarder. Et cette odeur qu'elle dégage. Elle me trouble. Ont dirais une rose et j'ai peurs de m'en approcher, elle me semble aussi belle que dangereuse. C'est terriblement troublant.

- Salut camarade, tentais-je en m'asseyant à côté d'elle, c'est la première fois que je te vois ici. Je peux t'aider ?

Aller Jer', un petit sourire putain ! Cette fille me scotche.
Mais bizarrement, je sentais un autre regard me bruler... Ouai, j'avais intérêt a rapidement marquer des points... Sinon j’allais encore me faire coiffer aux poteaux. On partage tout, ok, mais là, pour le coup, j'avais clairement l’intention de me montrer avars.
 


 

Melyssandre LEROY





Conrad & Jeremya DLACK




©Codage sur Natu~ sur Libre Graph'


« J'ai pas le droit d’être heureux, nan, j'me l'suit promis. Et toi tu m'fait peur.
T'es yeux ont une couleurs de paradis... Je n'doit pas te revoir. Nan je n'doit pas... »

Jeremya & Conrad
Joy... je t'es dans la peau ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

Hey ! Moi c'est
Melyssandre Leroy

♦ Date d'inscription : 24/02/2014
♦ Messages : 114
♦ Points rp : 15


MessageSujet: Re: " Et la lumière fût " (Gros matou & Chatounet)   Dim 2 Mar - 22:25




« Double vision, alcool & hormones en folie »



   



Elle les regardaient avec ses gros yeux azurés version merlans frits. C'est le comble pour un tigre vous ne trouvez pas?
Et voilà que l'un deux se dirigeait vers elle. Son coeur se stoppa quelques secondes avant de se remettre à cogner dans sa poitrine: FUC*ING BIT*H! (Oui Melyssandre devient vulgaire quand elle perd le contrôle d'une situation)..Elle grogna intérieurement, serrant les dents, et enfonçant un instant ses ongles dans son jean. Mely le regardait toujours fixement, et alors qu'il avait prit place sur un siège près d'elle, la belle se mit à engloutir la pinte de bière volé a sa voisine de droite. A la pouffiasse qui le collait peut être?..cette idée la fit un instant sourire, dévoilant au beau mec qui sentait bon ses belles quenottes à la colgate blancheur extrême.

" Soir'..."

Se contenta t'elle simplement de lui répondre. Melyssandre était si perdue et troublée. Et comme les mots sont parfois inutile, elle continua de le fixer...perdant un peu plus son souffle à chaque secondes. Puis sans prévenir, venant avec du retard, de comprendre ce qu'il venait de lui dire:

" C'est ta phrase d'intro en drague, ton baratin du samedi soir? "

Oui Mélyssandre était vexé..mais aussi terrifié..son regard vogua alors vers l'autre LUI. Mely les regardaient l'un et l'autre, chacun leur tour...ses griffes enfoncés maintenant dans le fauteuil. Une larme vint coulé le long de sa joue, puis un flash parcouru son esprit, la faisant immédiatement convulser.





S.N.O.W

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

Hey ! Moi c'est
Conrad Dlack

♦ Date d'inscription : 20/02/2014
♦ Messages : 940
♦ Points rp : 28
♦ Âge du Perso : 22 ans
♦ Localisation : La tête dans mon oreiller *o*

♦ Amour(s) : Célib' !
♦ Humeur : Bonne, comme d'hab'
♦ Disponibilité rp : a 100% ! =)

MessageSujet: Re: " Et la lumière fût " (Gros matou & Chatounet)   Lun 3 Mar - 13:49




This decisive night.

♫ "Et je sentais ton parfum
De plus en plus fort
De plus en plus près ♫





Jeremya.



Elle me fixait d'une manière étrange. Etait-il possible que je lui face le même effet ? Ses yeux semblaient ne plus vouloir me lâcher, comme si elle avait peur que je disparaisse. Mais elle ce repris vite et m'envoyas un pique qui ne manquas pas de me faire sourire. Elle avait du caractère, beaucoup même semblait-il. Ça allait être plus dur que prévue.

- Pas vraiment, dis-je en souriant D’ordinaire, je t'aurais prise par la main et t'aurais entrainée avec moi sans poser de question. Mais on ne rencontre pas un modificateur tous les soirs.

Je feignis la décontraction en me vautrant au font du fauteuil. En fait, elle m'inspirait un respect naturel. Je n'arrivais tout simplement pas à la voir comme les autres. Elle était des n'autres, impossible de la prendre de haut. On ne peut dominer une fille qui peut être plus forte que soit.
Je croisât le regard brulant de Rad' qui était prisonnier d'une femme qui ne l'intéressât absolument pas. Ouai... Je savais déjà ce qu'il avait dans la tête. Il aimait les choses plus puissantes que lui, les défis. Mais je vis quelque chose dans ses yeux de différent... du jeu ? De l'admiration ? Impossible d'en être sûr. Je n'aimais pas du tout cette tête-là. J'avais intérêt à me bouger.

Il levât la main pour appeler un serveur. Il n'eux pas besoin d'insister longtemps. Quant ont fait sa taille et sa carrure, ont ce fait rapidement remarquer, même dans cette foule.

- Je t'offre quelque chose à boire ?

J'me forçat à plonger mes yeux claire dans les siens. Elle me rendait dingue. Son parfums, son visage, son expression. Elle était vraiment parfaite. Trop parfaite.
 


 

Melyssandre LEROY





Conrad & Jeremya DLACK




©Codage sur Natu~ sur Libre Graph'


« J'ai pas le droit d’être heureux, nan, j'me l'suit promis. Et toi tu m'fait peur.
T'es yeux ont une couleurs de paradis... Je n'doit pas te revoir. Nan je n'doit pas... »

Jeremya & Conrad
Joy... je t'es dans la peau ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

Hey ! Moi c'est
Melyssandre Leroy

♦ Date d'inscription : 24/02/2014
♦ Messages : 114
♦ Points rp : 15


MessageSujet: Re: " Et la lumière fût " (Gros matou & Chatounet)   Lun 3 Mar - 21:59




« Double vision, alcool & hormones en folie »



   



IL(s) représentait l'être le plus magnifique qui lui était donné de voir, tout son corps semblant toutefois subir des assauts violents et contradictoires. En effet, Melyssandre avait l'impression de lui appartenir, que son cœur ne pourrait plus jamais battre sans le sien, et à l'inverse cet état la rendait folle et désagréable. MAIS QUE DIABLE LUI ARRIVAIT IL?
Elle tremblait comme une feuille, ne pouvant s'arrêter sans en comprendre le sens. Et l'étranger-familier continuait de lui parler comme si de rien n'était. *NON MAIS MA PAROLE IL EST BLOND DE CHEZ BLOND!*
Émerge avait elle envie de lui crier, mais au lieu de cela elle leva les yeux au ciel en soupirant...ou du moins c'est ce qu'elle voulu montrer a travers encore, de nouveau tremblements.


" En plus...tu veut..me saouler "

Parvint elle à lui répondre difficilement. Melyssandre se tenait du mieux qu'elle pouvait au siège, luttant pour ne pas tomber et s'évanouir.







S.N.O.W

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

Hey ! Moi c'est
Conrad Dlack

♦ Date d'inscription : 20/02/2014
♦ Messages : 940
♦ Points rp : 28
♦ Âge du Perso : 22 ans
♦ Localisation : La tête dans mon oreiller *o*

♦ Amour(s) : Célib' !
♦ Humeur : Bonne, comme d'hab'
♦ Disponibilité rp : a 100% ! =)

MessageSujet: Re: " Et la lumière fût " (Gros matou & Chatounet)   Lun 3 Mar - 23:39




This decisive night.

♫ "Et je sentais ton parfum
De plus en plus fort
De plus en plus près ♫





A travers la chevelure blonde de sa conquête du soir, les yeux sombre de Rad' l'observaient. L'alcool n'était pas responsable de son soudain malaise. Non, cette jeune femme, aux allures de sauvage et au parfum enivrant en était bien l’entière responsable. Sur le coup Rad le pris très mal. Elle n'avait pas le droit de lui faire ça. Son pouvoir de séduction était trop grand. Elle était trop belle, trop débrayé, trop... sexy. Elle ne lui laissait, en quelque sorte, pas le choix. Et il détestait ne pas avoir la première main.

Ses yeux sautaient de son frère à lui. Elle semblait chercher quelque chose. Mais quoi ? Les yeux du grand brun ce froncèrent quand il vit rouler sur sa joue une larme. Quoi ? Que ce qu'il se passait ? Son frère était un gros crétin maladroit, mais ce n'était tout de même pas une raison pour en pleurer ! Si ? Le désarrois du garçons grimpas en flèche quand il l'a vie trembler comme une feuille. Il n'avait pourtant rien raté de leurs conversations. Il entendit même son frère lui répondre d'une voie enfin inquiète.

- Heu... Ca va ?

Rad' n'y tient plus et laissa là sa blonde de compagnies et ce dirigeât d'un pat nonchalant vair le jeune couple. Il attrapât au passage une bouteille de champagne qui trainait sur le comptoir. Plus il s'approchait, plus ça le rendais dingue. Son parfums... un véritable piège. Il aurait due fuir, mais il y avait un gros blem’. Un très gros même... Il en était incapable. Et la proximité de son frère le rendais limite mauvais. Lui qui lui pardonnaient tout d’ordinaire... Il avait juste envie de l'envoyer valser ailleurs a cette instant. Complètement dingue cette histoire.

Elle tremblait de plus en plus, si bien qu'il ce demandas s'il elle n'allait pas s'évanouir. Elle c'était piqué ou quoi ?? Elle était entrains de ce transformé ? Nan... Il ne comprenait pas.
Il arrivât vair les deux tourtereaux et ne manquas pas le regard noir que lui lança son frère. Tient ? Etait-il lui aussi tombé sous son charme ? Ironie bien sûr, c'était évident...
Il croisât le regard de la jeune femme et reçut une décharge dans le dos. Un délicieux et long frisson. Mais bien sûr, il n'en montra rien.

- Salut. Dit-il d'une vois neutre, presque désintéressé.

Il s'affalât dans le fauteuil qui leurs faisait face et amenât directement le goulot de la bouteille à sa bouche, vident d'une grande gorgé, un bon dixième de la bouteille. Il posa ensuite des yeux brillant sur eux deux.

- Jer', je ne veux pas t'interrompre, mais je crois que t'a copine ne se sent pas bien. Finis-t-il avec un sourire moqueur pour son frère.

Ses yeux brillaient d'une lueur que Jer' connaissait bien. Celui du prédateur. Celui qui dit clairement qu'il ne joue plus là.
Ce que Jer' ignorait en revanche, c'est que Rad' était vraiment inquiet pour elle pour le coup. Elle semblait entrer en état de choc.

 


 

Melyssandre LEROY





Conrad & Jeremya DLACK




©Codage sur Natu~ sur Libre Graph'


« J'ai pas le droit d’être heureux, nan, j'me l'suit promis. Et toi tu m'fait peur.
T'es yeux ont une couleurs de paradis... Je n'doit pas te revoir. Nan je n'doit pas... »

Jeremya & Conrad
Joy... je t'es dans la peau ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

Hey ! Moi c'est
Melyssandre Leroy

♦ Date d'inscription : 24/02/2014
♦ Messages : 114
♦ Points rp : 15


MessageSujet: Re: " Et la lumière fût " (Gros matou & Chatounet)   Mar 4 Mar - 13:48




« Double vision, alcool & hormones en folie »



   



Melyssandre ne pouvait le quitter du regard, c'est pourquoi à chacun de ses mouvements, ses yeux suivaient les siens. Cela pourrait se confondre à du harcèlement, mais c'était plus fort qu'elle, impossible de s'en empêcher. Elle veillait en quelque sorte sur la prunelle de ses yeux, alors qu'en apparence, elle ne le connaissait pas. Ce comportement la rendait perplexe, a tel point qu'elle ne se reconnaissait tout bonnement pas. Perdait elle sa personnalité? pour un homme qui plus est? NON IMPOSSIBLE, JAMAIS OH GRAND JAMAIS!
C'est alors qu'il s'approcha, intensifiant la violence de ses tremblements. Melyssandre arrêta un instant de respirer, ses ongles continuant toujours leur progression dans le fauteuil en imitation cuir.

" Lu' "

Se contenta t'elle de répondre en oscillant quelque peu les cils. Avant de rétorquer en essayant de se lever:

" Jsui'...la copine..de...personne "

Melyssandre eu du mal à lui lancer un regard noir, mais elle n'avait pas apprécier le ton qu'il avait prit et sa remarque. Etre désinvolte avec lui, avait été une torture pour Melyssandre qui continua à trembler en se dirigeant parmis la foule.









S.N.O.W

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

Hey ! Moi c'est
Conrad Dlack

♦ Date d'inscription : 20/02/2014
♦ Messages : 940
♦ Points rp : 28
♦ Âge du Perso : 22 ans
♦ Localisation : La tête dans mon oreiller *o*

♦ Amour(s) : Célib' !
♦ Humeur : Bonne, comme d'hab'
♦ Disponibilité rp : a 100% ! =)

MessageSujet: Re: " Et la lumière fût " (Gros matou & Chatounet)   Mer 5 Mar - 1:07




This decisive night.

♫ "Et je sentais ton parfum
De plus en plus fort
De plus en plus près ♫





Jeremya.



Et comme à son habitude, mon frère fit tout planter. C'est bizarre, mais j'eu l'impression qu'elle ce mis à trembler a son approche. Ils ce connaissaient ? Pas possible, j'aurais été mis au parfum. Rad' s'en serrais forcément souvenue. Ouai… il n'aurait pas pu l'oublier et moi non plus. Il suffisait de regarder comment il posait les yeux sur elle, pour le comprendre. Enfin... pour que je puisse le comprendre. J'étais bien le seul à connaitre cette attitude. Et quesque ça pouvait m'énerver à cette heure !
Je balança un regard noir a Rad'.

- Bien joué mec... dis-je en me levant.

Je poussât les gens qui ce trouvais sur mon chemin pour la rejoindre. Elle était là, vacillante. Ou allait-elle ? Je suis sûr qu'elle-même ne le savait même pas. Je posa ma main sur son épaule pour la freiner.

- Tu es sûr que ça va ? Tu es toute pale. Tu devrais rester assise. Si c'est mon frère qui t'effraie ne t'inquiète pas, il est crétin mais pas méchant.

Je la dévisageât un instant. Elle semblait être à deux doigts de tomber dans les pommes. Et il ne fallait pas, non, vraiment pas. Les modificateurs ne vont pas à l'hôpital ou même autres part. Non, ils rentrent bien sagement chez eux et attendent que ça passe. Oui, il fallait vraiment qu'elle se pose.

- Je t'assure, tu me fais peur, t'es toute blanche...

Je restât à côté d'elle, juste au cas où. C'est dingue ça, je n'avais jamais vus de modificateur se sentir mal. Bizarre cette fille, très bizarre même.


 


 

Melyssandre LEROY





Conrad & Jeremya DLACK




©Codage sur Natu~ sur Libre Graph'


« J'ai pas le droit d’être heureux, nan, j'me l'suit promis. Et toi tu m'fait peur.
T'es yeux ont une couleurs de paradis... Je n'doit pas te revoir. Nan je n'doit pas... »

Jeremya & Conrad
Joy... je t'es dans la peau ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

Hey ! Moi c'est
Melyssandre Leroy

♦ Date d'inscription : 24/02/2014
♦ Messages : 114
♦ Points rp : 15


MessageSujet: Re: " Et la lumière fût " (Gros matou & Chatounet)   Jeu 6 Mar - 12:20




« Double vision, alcool & hormones en folie »



   



Melyssandre était entouré de jeunes adultes en chaleur, buvant et se bécotant à tout va. Elle poussa quelques personnes au passage, son cœur palpitait tout comme une victime des crises d'angoisse. En avait elle une à cet instant?
Elle n'en était pourtant pas accoutumée, enfin sauf durant cette nuit où elle l'avait aperçu, LUI mouvant ses tâches à la vitesse de la lumière lunaire. (Oui je me la joue poétique et romantique xD)
Alors qu'elle était sur le point de tomber, une main se posa sur son épaule, si bien qu'elle se stoppa net. Elle se retourna, plongea son regard dans le sien, intrigué que deux modificateurs puissent avoir la même odeur, quand bien même ils soient jumeaux, ce phénomène était étrange. Ah moins que ses sens olfactifs soient réellement perturbés? elle chercha un instant L'AUTRE dans son champ de vision, sans le trouver. Elle soupira un alors d'apaisement ou peut être de frustration...allez savoir...

" Je...ne sais pas si ça va.. "

Lui répondit elle toujours aussi perdue, attrapant par instinct sa main. Oui son frère y était sans doute pour quelque chose, à moi que sa soit lui. LUI ou lui??? comment savoir??? mais que se passait il????

" Il faut que tu m'aide...j'ai besoin de sortir "

Ses paroles l'étonnèrent, jamais au grand jamais elle n'avait demandé de l'aide a qui que ce soit. Ainsi, grâce à lui, Melyssandre pu s'enfuir de cette soirée. Une fois dehors, un sourire d’apaisement en voyant la lune se dessina sur son visage. Elle ferma alors les yeux et tenta de retrouver son souffle, inspirant et expirant l'air frais de la nuit.









S.N.O.W

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

Hey ! Moi c'est
Conrad Dlack

♦ Date d'inscription : 20/02/2014
♦ Messages : 940
♦ Points rp : 28
♦ Âge du Perso : 22 ans
♦ Localisation : La tête dans mon oreiller *o*

♦ Amour(s) : Célib' !
♦ Humeur : Bonne, comme d'hab'
♦ Disponibilité rp : a 100% ! =)

MessageSujet: Re: " Et la lumière fût " (Gros matou & Chatounet)   Ven 7 Mar - 13:49




This decisive night.

♫ "Et je sentais ton parfum
De plus en plus fort
De plus en plus près ♫





Jeremya.



Je cachas ma surprise quand elle me pris la main. J'avais l'impression d'être un adolescent trop ravie d'avoir été effleuré par une fille. Ce que je pouvais être bête parfois...


Elle parlait si faiblement que je devais tendre tous mes sens pour l'entendre dans ce vacarme. Elle voulait sortir ! Mais bien-sur ! Quel crétin !


- Viens. dis-je en l’entraînant par la main vair la sortie.


Je poussas avec difficulté les gens qui se trouvait sur notre chemin. C'est dingue ce que ça pouvait être étouffant ici quant on n'était plus dans le jeux. Mais la sortie fus vite là.


L'air frais me fis l'effet d'une gifle. Elle me rendit une partie de mes sens et dissipât l'odeur entêtante de la jeune femme. Elle aussi semblait reprendre contenance. Elle semblait essayer de se calmer. Mais se calmer de quoi au juste ?


- Tu nous as fait une crise d'angoisse là ?


Je l’observât un instant. Elle semblait aller bien mieux, elle avait repris un peu de couleurs. Elle n'en devenait que plus jolie. La lumière de la lune lui rendait son aspect surnaturel. Vraiment magnifique oui.


- Tu veux marcher un peu ? dis-je d'un ton doux et apaisant.


Néanmoins, je ne parvenait pas à oublier le regard qu'il m'avait lancé quant j’étais sortie avec elle. Il n'était pas en colère non, il était jaloux. Et de ça part, je crois que c'était ça qui m'effrayais le plus. C'était un aspect que je ne connaissait pas chez Rad'. Il n'accordait jamais suffisamment d'importance aux personne ou aux chose pour en devenir jaloux. J'avais donc une petite appréhension en m'approchent d'elle. J'avais l'impression qu'elle lui appartenait déjà. Gonflant ce frère.


 


 

Melyssandre LEROY





Conrad & Jeremya DLACK




©Codage sur Natu~ sur Libre Graph'


« J'ai pas le droit d’être heureux, nan, j'me l'suit promis. Et toi tu m'fait peur.
T'es yeux ont une couleurs de paradis... Je n'doit pas te revoir. Nan je n'doit pas... »

Jeremya & Conrad
Joy... je t'es dans la peau ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

Hey ! Moi c'est
Melyssandre Leroy

♦ Date d'inscription : 24/02/2014
♦ Messages : 114
♦ Points rp : 15


MessageSujet: Re: " Et la lumière fût " (Gros matou & Chatounet)   Ven 7 Mar - 23:16




« Double vision, alcool & hormones en folie »



   



Leur proximité l'étonnait autant qu'elle la trouvait normale. Sans doute parce qu'ils sont en quelque sorte du même clan???..reconnaître aussi aisément des membres de son "espèce" avait toujours le don de la surprendre. Toutefois contrairement aux autres modificateurs, être proche de lui la rendait accro & stressée. Elle fût de nouveau prise de "flashs", revoyant un guépard courir au galop...encore ce fichu guépard. Par instinct mais aussi sans doute par besoin, Melyssandre pressa fortement SA main, osant à peine croiser son regard.

" Je...ne..sais..pas " Lui répondit elle à voix basse, d'une voix douce et chevrotante.
L'appel de la forêt & de la terre se faisait sentir comme chaque modificateur, elle ne pouvait lutter contre cette envie, ce besoin.

" Oui...tu le sens...la terre nous appelle! "

Melyssandre se mit alors doucement à marcher, laissant la lune éclairer leur chemin. Elle restait proche de LUI, de peur d'être fragile et de trébucher.





S.N.O.W

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

Hey ! Moi c'est
Conrad Dlack

♦ Date d'inscription : 20/02/2014
♦ Messages : 940
♦ Points rp : 28
♦ Âge du Perso : 22 ans
♦ Localisation : La tête dans mon oreiller *o*

♦ Amour(s) : Célib' !
♦ Humeur : Bonne, comme d'hab'
♦ Disponibilité rp : a 100% ! =)

MessageSujet: Re: " Et la lumière fût " (Gros matou & Chatounet)   Sam 8 Mar - 0:38




This decisive night.

♫ "Et je sentais ton parfum
De plus en plus fort
De plus en plus près ♫





" Oui...tu le sens...la terre nous appelle! "
" Heu...oui, je crois que je la sent aussi. "

Quel petit con ! Depuis quant il sentait ça lui ? Bordel, ça me rend dingue. Elle me rend dingue ! Et elle a pas le droit ! J'ai pas le droit de me radoucir, ça fait trop mal ensuite. Puis, comment elle a fait ça ?! Comment elle a put, d'un simple regard, me rendre dingue a ce point ? Et son parfum... pouha ! Indescriptible.
Je crois pas au coup de foudre. Nan... mais là, elle ma carrément mis les chaînes !

Et je suis là dehors, comme un con a les regarder ce rapprocher l'un de l'autre. Ça me bouffe. La jalousie ! Voila bien un sentiments avec lequel je ne pensait jamais renouer. Elle me dévore le ventre, me tord les tripes et me donne envie de frapper ces mecs qui me regardent de travers.

* Quoi ?! T'a jamais vus un mec jaloux ?! Me regardez pas comme ça. J'ai rien, tout va très bien... *

Nan, en faite, rien ne va. J'me sent mal. Ma tête tourne alors que je voudrais être en pleine possession de mes moyens. Comment il fait pour rester si parfait avec elle alors qu'il a but autant que moi ? Enfin... presque autant que moi... J'me sent minable. Même l'alcool ne me retire pas ce putain de sentiments. J'ai beau essayer, je reste toujours asses lucide pour me rappeler ce que j'essaye de fuir.

Mais maintenant, elle... et lui qui a son épaules qui la frolle. Il ne connaît même pas son nom et part avec elle sous le claire de lune ? Je suis en plein cauchemars là sérieux ? Je sais que je suis infecte, mais j'ai vraiment mérité ça ?

J'ai envie de ressayer encore, boire, boire et prendre la première nana qui me passe sous la mains, même si je sait que ça ne m'archerat pas totalement. Et que... demains serra pire. Je sait tout ça. Mais je ne vois rien d'autre. Rien qui ne puisse mieux m'aider. Rien qui ne me donne le courage de lui prendre la main et de l’entraîner ailleurs que dans les bras de mon frère. Le courage de la guider vair les miens par exemple... Le courage... Je ne suis qu'un gros naze. Incapable de soutenir ses rêves... Me faire du mal reste plus facile.. Bien plus facile.

Je ne me suis même pas rendus compte que mes pat mon mené au bois. La fraîcheurs de la terre me fait un bien fou. Elle me rappel ma véritable nature. Elle me soigne, me berce. En gros, elle me fait tenir le coup.

Sans vraiment m'en rendre compte j’entends mes vêtements ce déchirer. C'est toujours la même sensation. Un peut comme quant ont enlève une chaussure qui nous serre trop, qu'on plie et délie nos orteils enfin libre. C'est comme si ce corps gigantesque était a l’étroit dans ma forme humaine, pourtant pas petite soit dit en passent. Je pris le temps d'étirer mes longs muscles. Leurs sensations de puissance allié a la fines était un pure délice. Sur ce point là, j’étais fier de ce que je pouvait être. Ma partie animal n'avait strictement rien a ce reprocher. Ce qui n'était pas le cas pour mon humanité.

Je me mis alors a courir, sans réfléchir, j'avais besoin de vitesse. Je voulais sentir rouler mes muscles sous ma fine peaux. Je voulais laisser derrière moi cette fille qui m'avais mis a genoux en quelque secondes. J’arriverais pas a être méchant avec elle, je pourrait pas me défendre. Elle me briserais au premiers round. Mais bordel, elle reste là, dans ma tête. Je la déteste ! Je la hais autant quelle m'attire.

Une fragrance me frappe de plein fouet... je retombe dans l'extase. Mes pattes ce stoppe d'elle même au milieux d'un sentiers. Elle est là. Enfin, non... ils sont là. Mon cœur ce serre. J'imagine déjà la haine et la douleur qui doivent briller dans mes yeux ambre. Je voudrait partir, mais ses yeux gris me paralyse. Je comprend pas.... je comprend plus. Je devient fou. Elle s'approche encore et mes pattes refuse de bouger. Je crois que si elle me touche, je ne m'en remettrais jamais...  


 


 

Melyssandre LEROY





Conrad & Jeremya DLACK




©Codage sur Natu~ sur Libre Graph'


« J'ai pas le droit d’être heureux, nan, j'me l'suit promis. Et toi tu m'fait peur.
T'es yeux ont une couleurs de paradis... Je n'doit pas te revoir. Nan je n'doit pas... »

Jeremya & Conrad
Joy... je t'es dans la peau ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

Hey ! Moi c'est
Melyssandre Leroy

♦ Date d'inscription : 24/02/2014
♦ Messages : 114
♦ Points rp : 15


MessageSujet: Re: " Et la lumière fût " (Gros matou & Chatounet)   Sam 8 Mar - 13:43




« Double vision, alcool & hormones en folie »



   



Tout modificateur ressent la terre, dame nature étant leur élément. Du moins c'est ce que pensait Melyssandre au plus profond d'elle même.
Tous deux s’engouffrèrent donc dans les bois, marchant côte à côte sous le clair de lune. Si Melyssandre l'était, elle jugerait ce moment de romantique à souhait et elle roucoulerait comme une adolescente. Mais étant loin d'être une fille comme les autres, elle se contentait d'apprécier les vertus apaisantes de la lune, sans y voir un quelconque signe d'amour. Melyssandre esquissa un léger sourire, se sentant mieux. Elle retira ses baskets qu'elle posa au pieds d'un arbre et savoura le contact de la terre contre sa peau en riant. Ce simple état, lui avait suffit à reprendre des couleurs et retrouver un peu de son énergie légendaire.
Enfin, jusqu'à ce qu'une odeur troublante la fit se stopper net. Son cœur de nouveau se mit à battre la chamade, cet odeur était LA SIENNE, et cette fois plus forte, plus prenante et significative que celle de son double.
Melyssandre se retourna alors..
Un magnifique guépard mais pas n'importe lequel, se dressait là à 200 mètres, majestueux, magnifique. De nouveau, des flashs lui revinrent en mémoire. Elle sursauta en tremblant malgré elle, ses pieds avançant contre elle.

" C'est donc toi...le guépard...chez les Volturis "

S'exclama t'elle à bout de souffle, les larmes coulant le long de ses joues. Melyssandre était tombé à genoux devant lui, ses yeux plongés dans les siens. Elle caressa du bout des doigts le pelage de SON guépard.





S.N.O.W

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

Hey ! Moi c'est
Conrad Dlack

♦ Date d'inscription : 20/02/2014
♦ Messages : 940
♦ Points rp : 28
♦ Âge du Perso : 22 ans
♦ Localisation : La tête dans mon oreiller *o*

♦ Amour(s) : Célib' !
♦ Humeur : Bonne, comme d'hab'
♦ Disponibilité rp : a 100% ! =)

MessageSujet: Re: " Et la lumière fût " (Gros matou & Chatounet)   Sam 8 Mar - 18:38




This decisive night.

♫ "Et je sentais ton parfum
De plus en plus fort
De plus en plus près ♫





Quoi ?! Les Volturis ? Que ce qu'ils venaient foutre dans sa bouche eux ? Ne me dite pas qu'une telle créature connaît ce type de monstre ?! Impossible...
Je sens mes oreilles ce coucher sur mon crâne. Je voudrais lui hurler des explications, mais seule une sorte de grondement étouffé sort de ma gueule. C'est Jer' qui exprimât mes pensés.

- Quoi ?! Tu connais les Volturis ?!

Et là... sa main me touche. Mes pattes tremblent alors qu'elle tombe à genoux devant moi. Je ne comprend plus rien. Je l'observe. Non, c'est impossible...
Une colère sombre et destructrice me prend quant je comprends enfin... Les salauds !!
Je grogne malgré moi. La colère me bouffe littéralement ! Comment ont-t-ils put ?!! Les enfoirés.
J'ai une furieuse envie de broyer du vampires. Mon dos ce voûte, mon poil s'hérisse. Mais ce n'est pas à elle que j'en veux, non bien sûr. Je ne suis que trop bien placé pour la comprendre ! Mes yeux brûlant la regarde. J'ai envie de la protéger. Je voudrais lui faire oublier. Et je ne sait même pas pourquoi ! Elle a un droit sur moi que je ne comprend pas. Tout ce que je sais, c'est que je tuerais pour elle. Sans même hésiter.

J'approchai mon museau de son magnifique visage. Mon souffle chaud soulevait sa crinière sombre. Elle sentait tellement bon ! Je la boufferais ! Tout mon être semblait lui redevoir un contacte, juste un tout petit contacte... Mon museau frôlât son front alors que je continuais désespérément a me nourrie d'elle. Elle était la meilleure drogue qu'il me soit donné de rencontrer. Ça me foutait une peur bleue, mais... j'étais impuissant, totalement impuissant...

Mon nez fini par entrer en contacte avec la peau douce de son front. Sa m'électrisa tout entier... Ma queue claqua nerveusement dernière moi, alors que j'haltait comme un éperdu. Oui... je ne m'en remettrais jamais, c'était sur à présent.


 


 

Melyssandre LEROY





Conrad & Jeremya DLACK




©Codage sur Natu~ sur Libre Graph'


« J'ai pas le droit d’être heureux, nan, j'me l'suit promis. Et toi tu m'fait peur.
T'es yeux ont une couleurs de paradis... Je n'doit pas te revoir. Nan je n'doit pas... »

Jeremya & Conrad
Joy... je t'es dans la peau ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

Hey ! Moi c'est
Melyssandre Leroy

♦ Date d'inscription : 24/02/2014
♦ Messages : 114
♦ Points rp : 15


MessageSujet: Re: " Et la lumière fût " (Gros matou & Chatounet)   Sam 8 Mar - 21:31




« Double vision, alcool & hormones en folie »



   



En repensant aux Volturis, Melyssandre fût prise de sueurs froides qui eu pour effet de la faire de nouveau trembler. 20 ans qu'elle était restée le chien de garde, la carpette, l'animal de foire de ses vampires sanguinaires et monstrueux. Rien d'étonnant que Melyssandre soit de ce fait, très sauvage...après tout elle n'a connu que la tromperie, la terreur et la cruauté.

" Malheureusement oui...que trop bien! "

Se contenta t'elle de leur répondre, frémissant en croisant le regard du guépard qui semblait furieux tant ses pupilles étaient sombre. Melyssandre jurerais avoir entendu ses dents grincé et ses griffes s'enfouirent dans la terre.

" Tout doux ils ne sont pas là, du calme! "

Souffla t'elle, pleurant encore quelque peu face à ce trop plein d'émotions. Sa main caressait toujours le pelage du guépard, afin que ses poils cessent de se hérisser. C'est alors que SON museau vint caresser son front, le couvrant en quelque sorte de baisés. Ce geste l'émue au plus haut point, son cœur continuait de battre à tout rompre..elle était faible mais heureuse. Hélas elle ne comprenait toujours pas ce qu'il lui arrivait, juste que ce guépard sans qu'elle ne sache pourquoi, allait devenir l'être le plus important. Dorénavant il passerait même avant sa propre vie. Ses yeux ne pouvaient se détournés des siens, son souffle toujours cours et saccadé semblaient se réguler à celui du beau guépard.





S.N.O.W

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

Hey ! Moi c'est
Conrad Dlack

♦ Date d'inscription : 20/02/2014
♦ Messages : 940
♦ Points rp : 28
♦ Âge du Perso : 22 ans
♦ Localisation : La tête dans mon oreiller *o*

♦ Amour(s) : Célib' !
♦ Humeur : Bonne, comme d'hab'
♦ Disponibilité rp : a 100% ! =)

MessageSujet: Re: " Et la lumière fût " (Gros matou & Chatounet)   Dim 16 Mar - 12:29




This decisive night.

♫ "Et je sentais ton parfum
De plus en plus fort
De plus en plus près ♫





Que trop bien... c'est bien ce que je craignais. Je pêne a imaginer qu'elle est vécus la même chose que nous. Ça me semble inimaginable. J'ose même pas imaginer la suite... les détails. Ça me rend malade. C'est vampires son vraiment des putains d'enfoiré !
Encore une fois, c'est Jer' qui exprime ce que mon esprit hurle.

- C'est enculé ton touché ?! Lui dit-il en lui prenant l'épaule pour la tourner vair lui.

La colère brillait dans ses yeux a lui aussi.
J'en profitât pour pendre mes distances avec elle. Elle me troublait trop et m'empêchait de réfléchir. En grognant, j'attaquas une longue série de cent pat. Je faisait de allé retours comme un lion en cage. Marcher me faisait un bien fou. La rage me brûlait le ventre. J'ai déjà énormément de mal a soigner mes propres blessures de ma captivité, mais alors imaginer qu'ils s'en étaient pris a d'autre. Heureusement pour eux qu'ils étaient déjà morts ! D’ailleurs, c'était un de mes plus gros regret. J'avais l'impression que la vie m'avait volé ma vengeance. J’étais terriblement frustré. Je suis top fière pou ne pas en rester amère. Mais elle ! Nan, c'est pire, ils n'avaient pas le droit !
Je le vois dans son attitude. Elle est presque plus animal qu'humaine. Elle a due souffrir... énormément souffrir. Je voudrait lui poser des questions. Savoir ce qu'ils lui ont fait, mais j'ai bien purs de le payer très chère.
Ce monde est dingue ! Et pire ! Il me rend dingue !
 


 

Melyssandre LEROY





Conrad & Jeremya DLACK




©Codage sur Natu~ sur Libre Graph'


« J'ai pas le droit d’être heureux, nan, j'me l'suit promis. Et toi tu m'fait peur.
T'es yeux ont une couleurs de paradis... Je n'doit pas te revoir. Nan je n'doit pas... »

Jeremya & Conrad
Joy... je t'es dans la peau ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

Hey ! Moi c'est
Melyssandre Leroy

♦ Date d'inscription : 24/02/2014
♦ Messages : 114
♦ Points rp : 15


MessageSujet: Re: " Et la lumière fût " (Gros matou & Chatounet)   Dim 16 Mar - 13:56




« Double vision, alcool & hormones en folie »



   



La réaction du guépard l'effraya quelque peu, et pourtant elle en avait vu au cours de sa vie, des animaux sauvage en rogne...là c'était différent. De plus, son frère semblait dans le même état que lui, de quoi la perturber d'autant plus. Après tout, personne ne s'était jamais mis dans cet état pour elle...

" Je ne souhaite pas en parler..et puis..de toute manière cela ne changera pas le passé. "

Répondit elle difficilement entre deux raclement de gorge. Melyssandre était maintenant en face de L'AUTRE, le double...elle peinait à soutenir son regard d'un coup sombre et terrifiant. Elle profita du passage d'un petit lapin pour le regarder sautiller au loin. Melyssandre ne savait plus ou se mettre et sans savoir pourquoi, elle avait froid sans le guépard d'un coup.







S.N.O.W

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

Hey ! Moi c'est
Conrad Dlack

♦ Date d'inscription : 20/02/2014
♦ Messages : 940
♦ Points rp : 28
♦ Âge du Perso : 22 ans
♦ Localisation : La tête dans mon oreiller *o*

♦ Amour(s) : Célib' !
♦ Humeur : Bonne, comme d'hab'
♦ Disponibilité rp : a 100% ! =)

MessageSujet: Re: " Et la lumière fût " (Gros matou & Chatounet)   Dim 16 Mar - 18:45




This decisive night.

♫ "Et je sentais ton parfum
De plus en plus fort
De plus en plus près ♫





Moi non plus. Je ne voulais plus en parler. Même si tout ça m'avait été marqué au fer rouge. Finalement je le comprenait. Mais la curiosité de Jer' l’empêchas de s'en arrêter là.

- Ont a vécus là même chose, n’hésite pas à vider ton sac. Lui dit-il d'un ton plus doux, mais ou la colère vibrait toujours.

Je ne sait pas pourquoi sa remarque m’énervât au plus haut point. Je sauta d'un bon souple à coté de lui en crachant. Je griffât l'aire à quelque centimètre de son visage en feulant méchamment. Il soutient mon regard assassin alors que je lui montrait des crocs menassent. Nos deux regard ce confrontèrent alors que je continuait de gronder. Il finit par baisser les yeux, comprennent certainement son erreur. J'avais horreur, mais alors horreur de passer pour une victime ! Qu'il arrête de dire a tout l'monde qu'on avaient servie de chat domestique aux sangsues. Ça me rendait dingue. Et il le savait ! Ce qui m’énervait bien plus !
Je sauta a nouveaux pour m'éloigner de lui et attaquer une nouvelle fois mes cent pat en ne cessant de gronder.
L'animal que j’étais amplifiait ma colère, rendant mes réactions encore plus brute et naturel.
Je me serrais bien transformé pour aborder tout ça avec plus de calme, mais ses yeux à elle m'en empêchaient. Elle me regardait d'une manière peut habituel. Ses yeux claire me transperçaient. Me mettre à nue n'était pas un problème d'habitude. Mais là... nan, je ne pouvait vraiment pas...
 


 

Melyssandre LEROY





Conrad & Jeremya DLACK




©Codage sur Natu~ sur Libre Graph'


« J'ai pas le droit d’être heureux, nan, j'me l'suit promis. Et toi tu m'fait peur.
T'es yeux ont une couleurs de paradis... Je n'doit pas te revoir. Nan je n'doit pas... »

Jeremya & Conrad
Joy... je t'es dans la peau ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

Hey ! Moi c'est
Melyssandre Leroy

♦ Date d'inscription : 24/02/2014
♦ Messages : 114
♦ Points rp : 15


MessageSujet: Re: " Et la lumière fût " (Gros matou & Chatounet)   Lun 17 Mar - 21:07




« Double vision, alcool & hormones en folie »



   



Bizarrement, Melyssandre n'avait nullement besoin de croiser le regard du guépard pour savoir qu'il était furieux. La remarque de son frère avait eu exactement le même effet sur elle. Comment osait il remuer le couteau dans la plaie? et surtout comment pouvait il affirmer avoir vécu la même chose qu'elle, alors qu'il ignorait tout de sa vie. Car oui, sa détention est quasiment tout ce qu'à connu Melyssandre. Elle fronça les sourcils et se mit, tout comme le guépard, à faire les 100 pas dans le même sens que lui, mais à distance.

" Comment le sais tu???..tu ne connais rien de ma vie, ni de moi! "

Pesta t'elle, attrapant un lapin qui passait pour se calmer. Elle le caressa, mais la pauvre petite bête, sentant le tigre en elle tremblait comme une feuille. S'en rendant compte, elle le laissa filé...enfin...pour cette fois...c'est alors que le guépard se mit à bondir sur son frère, faisant sursauter Mely qui ne s'y attendait vraiment pas. Elle LE regarda, puis soupira, avant de conclure:

" Évitez de vous entre-tuer, des modificateurs de notre sorte sa court plus les rues..."

Sur ces paroles, Melyssandre se mit à courir sans s'arrêter...oui elle prenait la fuite, cette odeur l'avait trop affaiblit...des larmes perlèrent à mesure qu'elle s'éloignait de lui...et même malgré cette douleur qu'elle ne comprenait pas, Mely ne s'arrêta qu'une fois arrivée à son hôtel.






S.N.O.W

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

Hey ! Moi c'est
Conrad Dlack

♦ Date d'inscription : 20/02/2014
♦ Messages : 940
♦ Points rp : 28
♦ Âge du Perso : 22 ans
♦ Localisation : La tête dans mon oreiller *o*

♦ Amour(s) : Célib' !
♦ Humeur : Bonne, comme d'hab'
♦ Disponibilité rp : a 100% ! =)

MessageSujet: Re: " Et la lumière fût " (Gros matou & Chatounet)   Mar 25 Mar - 23:37




This decisive night.

♫ "Et je sentais ton parfum
De plus en plus fort
De plus en plus près ♫





Et voila... Petit frère avait encore frappé ! Mais putain ! C'est quoi son problème à lui ?! Sérieusement, je l'adore, mais là... Je voulais juste sa satané peaux !

Mes grands yeux noirs devaient la regarder partir d'un aire bien désespéré. D'un coté son absence soudaine me soulageais, mais d'un autre coté... j'avais envie de la suivre.
Mais que m'avait-elle fait bordel ?!

En quelque seconde, je repris ma forme humaine, exposant mon corps nue et tendus au yeux de mon frère.

- Ça va, je sais déjà ce que tu va me dire Me sortit-il, comme ça.
- Tu te fou de ma gueule là ?! Hurlais-je en m'approchant de lui.
- Ho ça va ! Ont la reverras t'inquiète pas...
- Comment ça ont ?! Lui crachais-je presque au visage.
- Hein ? T’imagine quant même pas que je vais te la laisser ?! Ce moquat-il.
- Par ce que tu crois vraiment que tu a encore une chance ?!! Finit-je les yeux tellement noir qu'on devait tout juste en voir la couleur.


Sans un mot je me détournas de lui et partie dans la nuit, où je repris bien vite ma forme animale. Oublier tout ça, voila ce que j'allais m'efforcer à faire. Et j'espère sincèrement que j'y parviendrait. Personne ne devait avoir une tel emprise sur moi. Personne !
 


 

Melyssandre LEROY





Conrad & Jeremya DLACK




©Codage sur Natu~ sur Libre Graph'


« J'ai pas le droit d’être heureux, nan, j'me l'suit promis. Et toi tu m'fait peur.
T'es yeux ont une couleurs de paradis... Je n'doit pas te revoir. Nan je n'doit pas... »

Jeremya & Conrad
Joy... je t'es dans la peau ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Hey ! Moi c'est
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: " Et la lumière fût " (Gros matou & Chatounet)   

Revenir en haut Aller en bas
 

" Et la lumière fût " (Gros matou & Chatounet)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Mon 1er CC , un gros matou !
» Gros matou
» [Calmel, Mireille] La reine de Lumière - Tome 1: Elora
» Les 10 meilleurs reflex numériques en basse lumière selon DxO
» Clifford le gros chien rouge
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
After The Dawn :: Welcome to Forks :: Centre ville :: Le bar-