Bienvenue dans un monde où se côtoient humains, fées, sirènes, vampires, loups et tigres modificateurs... Bienvenue sur After The Dawn !
 
Bonjour, le forum est fermé. Merci à tous pour ces délicieux moments.

Partagez | 













 

 Je ne m'attendais pas à te voir

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

♀♪ Modo Sirène en Chef ♪♀

avatar

Hey ! Moi c'est
Angélica Foam

♦ Date d'inscription : 07/07/2013
♦ Messages : 299
♦ Points rp : 55
♦ Âge du Perso : Je dois vous donner mon age, très bien mais je prends quel mesure ? Humain ou sirène ?
♦ Localisation : Au fond de l'océan

♦ Amour(s) : Nana le dauphin
♦ Humeur : Maussade
♦ Disponibilité rp : Libre

MessageSujet: Je ne m'attendais pas à te voir    Mer 24 Juil - 0:03


    C’était le grand jour. Aujourd’hui. Pas demain, ni dans une heure. Mais aujourd’hui, maintenant. Je devais remonter à la surface, me mettre sur la plage, et attendre la transformation de sirène en humaine. Je devais avouer que je n’étais pas fanatique de devoir aller sur terre. J’en avais même la trouille. Il faut me comprendre, ma mère est morte dans ma jeunesse en allant sur la terre ferme, tuer par un vampire. C’est le genre d’expérience qui à tendance à vous marquer. A ne pas vous laisser indifférent, sauf si vous êtes un méduse, donc pas de sentiments ni rien d’autre … bref une méduse, ou ce que les humains appelleraient un robot.

    Jusqu’à la veille j’avais appris toute la partie techniquement et langage courant des humains. Aujourd’hui, seule, je devais passer à la pratique. Marcher … sur deux jambes. De là d’où j’étais encore, c’est-à-dire dans la mer à profiter de mes derniers instant comme sirènes, je voyais cela comme mission impossible.

    Je pris mon courage à demain, et sans réfléchir à ce que je perdrais une fois humaine, je fonçais jusqu’à la plage de « La Push ». Une fois sur le sable, je m’extirpais comme je le pouvais avec mes bras, pour être le plus loin possible de l’eau, qui à chaque contact avec mon corps, rendrait impossible ma transformation vers l’état humain.

    J’étais arrivée à la moitié de la plage, lorsque je me décidai d’arrêter de me pousser plus loin, étant sure que l’eau n’arriverait pas jusque là. Après quelques instants, alors que les dernières gouttes de l’océan disparaissaient de mon corps, peu à peu mes écailles devenaient de la peau humaine. Pour qu’au final, ma queue de poissons habituellement rouge et dorée, se transforma en deux tranches beiges bien distinctes.

    Kalos ne m’avait pas mentit. Kalos m’avait dit que lorsque je me transformerai en humaine, je ne serais pas entièrement nu, mais qu’un « maillot de bain » au couleur de ma queue cacherait mes parties intimes. Je tentai de me mettre debout sur ma … mes jambes, et tomber immédiatement en arrière. Ce n’était que la première tentative, je ne pouvais tout de même pas réussir dès la première fois.
    La seconde fois, avec beaucoup de concentration je réussi à rester debout et ne pas tomber. Je fis demi-tour, pour me mettre face à la forêt, la direction ou je devais aller, pour rejoindre le nouveau clan de vampire … mais lorsque je levai la tête je me retrouvai devant un individu qui n’aurait pas du être la.

    Lui !! Comment était-ce possible ? Il était en Australie, pourquoi était-il ici ? Le choc de voir l’humain que j’avais sauvé la vie quelques lunes plus tôt me fit perdre ma concentration et je tombai en arrière comme un vulgaire sac à patates poussant un petit cri de surprise et de peur. Un fois à terre, j’osai lever la tête, une expression de terreur sur mon visage. Pourvu qu’il ne sache pas que j’étais une sirène, et que ce qu’il croyait avoir vu n’était qu’un mirage … non mieux qu’il ne m’est tout simplement pas vu, serait préférable…


Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

Hey ! Moi c'est
Andrew Jones

♦ Date d'inscription : 22/07/2013
♦ Messages : 148
♦ Points rp : 114
♦ Âge du Perso : 29 ans
♦ Localisation : Forks depuis 5 minutes

♦ Disponibilité rp : libre
♦ Double(s) compte(s) : non

MessageSujet: Re: Je ne m'attendais pas à te voir    Sam 27 Juil - 22:29


    FORKS.
    Je m'attendais à tout sauf à cette ville. Le soleil a l'air d'avoir disparu depuis de nombreuses années laissant derrière lui un spectre de lumière médiocre se battant à travers les gouttes de pluies ou les rafales de vent. Mais ce mauvais temps n'avait pas l'air de faire fuir les gens, au contraire il y avait pas mal d'habitants, comme si cette ville était parfaite pour mener une petite vie tranquille loin du soleil et de la chaleur. Mais moi je préfère largement les chaudes journées et le ciel bleu éclatant que cette grisaille c'est pourquoi je restais ici seulement pour deux ou trois semaines, le temps de voir si les rumeurs sur la présence de sirènes au large des côtes étaient vraies ou juste des conneries inventaient par un vieux matelot imbibait d'alcool..
    Le problème c'est qu'il n'y avait pas un stand au bord de la plage avec un bateau vous emmenant voir les sirènes comme on pourrait observer les baleines. Je devais me débrouiller seul car déjà que certains habitants me regardent bizarrement alors si je demande à quelqu'un s'il a rencontré une sirène dernièrement, il va me prendre pour un dégénéré et la rumeur va vite tournée. Déjà que j'ai appris à mes dépends que dés qu'un habitant sait quelque chose sur un nouvel arrivant, toute la ville est au courant. En effet, cela n'a mis qu'une journée à savoir que le jeune et séduisant homme tout bronzé était australien et qu'il était ici temporairement pour des recherches scientifiques sous marines. Bien que ceci est un mensonge, cela cachera parfaitement ma réelle venue dans cette contrée pluvieuse.


    Pourquoi étais je venu déjà? Ah oui je suis à la recherche d'une sirène dont je ne connais rien et dont j'en suis presque à me demander si ce n'est pas juste le fruit de mon imagination et des nombreuses gorgées de whisky. Peut être que les sirènes n'existent pas et que c'était juste une hallucination au fait de passer trop de temps en mer et non sur la terre.
    Je me posais tout de même quelques questions. Pourquoi une sirène qui peut aller dans toute les mers du globe choisirait une mer froide? Déjà le soleil arrive à peine a traversé la couche épaisse de nuage laissant une luminosité médiocre alors sous l'eau cela doit être encore pire, si j'étais une sirène je resterais au large de l'Australie ou dans les Caraïbes à nager avec les dauphins et les poissons multicolores. Me voilà à penser si j'étais une sirène. Le whisky additionné à la grisaille me faisait vraiment penser n'importe quoi.  En même temps, trois jours que je suis ici et trois jours que je ne peux pas aller plonger. A chaque fin de soirée, j'espère une seule chose que demain le soleil perce les nuages arrêtant la pluie et calmant la mer mais c'est comme espérer de rencontrer une sirène en restant à terre, c'est mission impossible.

    Je restais donc seul dans ma chambre d'hôtel lapant du whisky et regardant le ciel pour espérer apercevoir une éclaircie et pouvoir partir en mer. Ce n'est pas que je ne voulais pas rencontrer du monde que je restais enfermé c'est juste que dés que je mettais le nez dehors, les gens me regardaient étrangement. C'était peut être le fait que j'avais un manteau et une écharpe alors que tout le monde étaient en mode été ou alors ma peau bronzé parmi toute leurs peaux blafardes ou mon accent australien différent de leur accent américain. Ceci n'est juste qu'une question de temps, dés qu'un nouvel arrivant passera le panneau de Bienvenue de Forks, je ferais parti du décor et j'attendais ce moment avec impatience car je n'aime pas être le centre de l'attention.

    Aujourd'hui comme tout les matins, lorsque je me suis levé, j'ai directement regardé mon téléphone portable pour voir la météo d'aujourd'hui et savoir si je pouvais me rendormir ou bien pouvoir enfin entamer mes recherches « scientifiques ». Comme par magie, la météo était enfin clémente et m'autorisais le droit d'aller nagais dans la mer. Cela me remonta le morale en moins de deux secondes et à sept heures trente, j'étais déjà sur la route en direction des plages de la Push, mon équipement de plongée dans le petit coffre de ma voiture de location.

    Arrivé sur place, je découvris les fameuses plages, du sable, du sable,du sable et de l'eau à perte de vue. L'infini, l'Océan, l'endroit le plus merveilleux au monde. Je partis à ma voiture garé sur le parking chercher mes équipements de plongée, histoire d'observer un peu cette mer complétement différente de la mienne bleu azur...  
    Lorsque je reviens sur la plage, au loin une silhouette sortait de l'eau.. c'était , non impossible...

    C'était au delà de mes espérances..

    Je me cacha derrière une dune pour éviter d'être repéré et sortit une petite paire de jumelle pour l'observer. Je l'accorde cela faisait un peu pervers mais je voulais être sûr de son identité...
    Mon cœur battait de plus en plus vite. Je me figea lorsque je découvris son visage. Je me cacha de nouveau, la sensation qui m'envahissait était inexplicable. Elle était là sortant de l'eau telle un rêve. Ses longs cheveux châtains descendant sur ses épaules, son visage fin, sa longue queue couverte d'écailles rouge et or. C'était bien elle, c'était bien une sirène, la sirène qui m'a sauvé la vie mais comment était ce possible ?
    C'est un rêve, juste un putain de rêve, c'est sûre. Je me mordis le bras pour sentir la douleur mais je compris que non c'était la réalité.
    Toutes ces heures d'attentes, ces heures de recherches,ces heures de découragements, ces heures d'espérances étaient enfin récompensés. Non, je n'étais pas fou, les sirènes existent réellement. Je continuai de l'observer me demandant comment j'allai l'approcher sans la faire fuir. Elle rampa jusqu'au milieu de la plage et comme par magie ses écailles se changèrent en peau. Elle avait la parfaite apparence d'une humaine. Elle essaya de se lever et perdit l'équilibre, une partie de moi voulait l'aider mais l'autre savait pertinemment que c'était la meilleure solution pour qu'elle disparaisse.
    Une nouvelle question envahi mon esprit, maintenant qu'elle était là, qu'allais je lui dire ? Hey salut, je suis l'idiot que tu as sauvé de la noyade au large de l'Australie, tu te rappelles ? Depuis ce jour, je fais tout pour te retrouver, tu m'obsèdes, je te jure c'est abusé. Au passage, je voulais te retrouver pour te remercier de m'avoir sauvé la vie. Alors merci ! Et si tu as besoin de quelque chose n'hésites pas, je te dois la vie après tout !
    Non c'était nul, pourri mais ce n'était pas mieux que de se cacher comme un gosse derrière une dune  attendant qu'elle disparaisse pour ensuite m'en vouloir à vie de ne pas avoir agis.

    Je laissa mes affaires derrière la petite dune et partit en sa direction complétement stresser. Comme si j'avais seize ans et que je partais demander à la plus belle fille du lycée si elle voulait être ma cavalière pour le bal. C'était stupide, je n'avais pas seize ans mais vingt neuf ans, merde ! Je respira un grand coup, évacuant le stress, je n'étais qu'à quelques mètres d'elle..
    Elle fit une nouvelle tentative pour se lever et lorsqu'elle se tourna vers moi. Son regard croisa le mien, on aurait dit qu'elle avait vu un mort. Elle perdit de nouveau l'équilibre et tomba en arrière poussant un petit cri. Je voulais l'aider mais lorsque nos regards se croisèrent de nouveau, elle était terrifié. Je voulais la rassuré que je ne lui ferais aucun mal mais elle devait croire que soit j'allai la kidnapper pour montrer à tout le monde que non Andrew Jones n'est pas fou, les sirènes existent vraiment ou soit elle doit se demander pourquoi le pauvre humain qu'elle avait sauvé était sur les plages de la Push en Amérique du Nord.
    Sans réfléchir, je me rapprocha d'un pas traversant les deux mètres qui nous séparaient et lui tendis ma main pour l'aider à se relever et  lui dis en souriant :

    «  Salut, Moi c'est Andrew. Je ne sais pas si tu te rappelles de moi mais un jour, tu m'as sauvé la vie..»

    «Je ne vais pas te faire de mal... Fais moi confiance, je vais t'aider à te relever. »


    C'était sortit de ma bouche naturellement, comme si j'avais en face de moi, une amie de longue date et que je venais pour l' aider. Sauf que je ne connaissais pas cette femme, sirène quoi qu'elle soit et elle non plus ne me connaissait pas. Elle devait certainement à l'époque nageait tranquillement quand elle a vu un idiot  d'humain manquait d'air, et elle ne voulait pas avoir la mort d'un  homme sur la conscience en n'agissant pas, donc pour faire une bonne action comme on sauverai un oiseau mazouté, elle la posé sur la terre ferme ne se doutant pas que l'idiot en question l'avait vu et l'avait après cherché pendant plusieurs mois jusqu'à la surprendre ici.
    Mais qu'es ce qu'il m'a pris de la chercher ? Je m'attendais à quoi sérieux ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

♀♪ Modo Sirène en Chef ♪♀

avatar

Hey ! Moi c'est
Angélica Foam

♦ Date d'inscription : 07/07/2013
♦ Messages : 299
♦ Points rp : 55
♦ Âge du Perso : Je dois vous donner mon age, très bien mais je prends quel mesure ? Humain ou sirène ?
♦ Localisation : Au fond de l'océan

♦ Amour(s) : Nana le dauphin
♦ Humeur : Maussade
♦ Disponibilité rp : Libre

MessageSujet: Re: Je ne m'attendais pas à te voir    Sam 27 Juil - 23:47


    Je me tenais là, assises sur le sol, échoué sur le sable regardant l’homme que j’avais sauvé de la noyade d’un air terrifié. Certes je devais avoir l’air tellement ridicule à le regarder avec cette frayeur alors qu’en y réfléchissant bien, il ne pouvait n’avoir absolument rien vu, et donc ne pas savoir que j’étais une sirène, et donc le secret encore complètement protégée.
    Je voyais de là, mes deux sœurs me rire au nez, quand elles apprendront que je n’avais pas fait un pas sur la terre ferme en tant qu’humaine, j’étais tombée nez à nez avec l’humain, le seul humain que je n’ai jamais sauvée en près de deux milles ans d’existence ! Parmi les quoi … six milliards d’être humains qui peuple la terre, j’étais tombée sur lui ! Sur l’homme que j’avais sauvée de la noyade, soit j’étais la sirène la moins chanceuse des océans, soit la plus chanceuse, soit le destin se foutait de moi.

    L’humain franchit les derniers grains de sable qui nous séparait et se présenta. Il s’appelait Andrew, et me dit de but en blanc que je lui avais sauvé la vie sur les bords de l’Australie. Hum non, ça il ne l’avait pas dit, c’était mon esprit qui avait complété ces propos. Bon, et bien j’imagine que cela ne servait plus à rien d’espérer quoi que ce soit, il m’avait vu, et devait savoir, à quelque chose près, que j’étais une sirène. Autrement dit, un humain connaissait notre secret, allait-il me faire chanter avec ça ? Quand je dis chanter, je ne pense pas au terme pour brailler sur une musique …

    L’humain … ou plutôt Andrew me tendit sa main, d’abord je crus que c’était pour officialiser notre rencontre, Kalos m’avait dit que lorsque deux personnes se rencontraient dans une ruelle, ils se serraient la main, je pensais que l’humain, enfin Andrew, voulait faire la même chose, mais il me précisa que je ne devais pas avoir peur de lui, et qu’il allait m’aider à me relever. Je me mordis la lèvre inférieure, et pris sa main pour la serrer maladroitement comme ce que Kalos m’avait montré. Ma poigne n’était pas aussi sure que celle de Kalos, mais cela se défendait, et puis après tout ce n’était pas mal non plus pour une première fois, non ?
    Avant qu’Andrew ne me mette définitivement dans la catégorie des idiotes de première classe, je me décidai à ouvrir la bouche et à lui répondre :


- Je ne sais pas de quoi tu parles. Je ne suis jamais aller en Australie, comment aurais-je pu te sauver la vie ?


    J’enlevai ma main de la sienne, et me relevai avec toute la concentration dont j’étais capable. Cette fois-ci je tins debout. Maintenant que j’arrivais plus ou moins à tenir debout, j’osai regarder autre chose que mes pieds, et vis un petit sourire sur la bouche d’Andrew, je me demandais qu’est-ce qui pouvait le faire sourire ainsi, quand la réponse vint me frapper comme une évidence. Il n’avait jamais précisé que je l’avais sauvé sur les côtes de l’Australie, je m’étais vendue toute seule. Quel âne je faisais. Ane ? Était-ce bien le nom d’animal que les humains employait, peu importe l’instant n’était pas à se demander si le fil de mes pensées étaient bonnes. J’ouvris la bouche, et la refermer ne sachant pas quoi dire. Puisqu’il savait pour moi, il devait surement être au courant de toutes les autres choses qui existait sur terre …


- Bon d’accord, je me suis grillé comme une grande. Mais si tu veux m’aider, dis-moi plutôt quelle route je dois prendre pour aller retrouver les vampires dit « végétariens ». Et euh … sinon je m’appelle Angélica.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

Hey ! Moi c'est
Andrew Jones

♦ Date d'inscription : 22/07/2013
♦ Messages : 148
♦ Points rp : 114
♦ Âge du Perso : 29 ans
♦ Localisation : Forks depuis 5 minutes

♦ Disponibilité rp : libre
♦ Double(s) compte(s) : non

MessageSujet: Re: Je ne m'attendais pas à te voir    Dim 28 Juil - 22:55

    Toutes les émotions parcouraient son visage. De la peur, de l'inquiétude, encore de la peur et de l'inquiétude et de l'hésitation. J'ai toujours eu l'habitude que lorsque je me présentais à une femme, elle me rendait mon sourire ou du moins n'étais pas aussi hésitante à mer parler. D'accord, c'était une sirène, mais ce n'est pas comme si c'était la première fois qu'elle me voyait. Au contraire, elle devait être heureuse de me revoir, de voir que c'était pas inutile de me sauver la vie vu que j'étais toujours en vie. Moi personnellement, le jour ou j'ai sauvé un oiseau mazouté et que je l'ai retrouvé deux mois après, j'étais heureux de voir que mes efforts avaient été récompensés et que grâce à moi un être vivant était en vie. Peut être que chez les sirènes, sauver un humain était tout bonnement banale ou une corvée de voir qu'ils étaient pas foutu de rester sagement à bord de leurs bateaux.

    Elle hésita encore un moment et se décida à attraper ma main. Sa peau était douce mais froide, peut être le fait qu'elle était à moitié nu par 20°C, n'allai pas la réchauffer. J'aurai bien voulu lui prêter mon manteau mais elle refusera surement de la part d'un inconnu, après tout c'était tout ce que j'étais, un humain, un corps qu'elle avait ramené au bord du rivage.  
    - «  Je ne sais pas de quoi tu parles. Je ne suis jamais aller en Australie, comment aurais-je pu te sauver la vie ? »
    Sa voix douce me sortit de mes pensées. Je souriais a ses paroles, elle venait de se trahir toute seule, je ne lui ai jamais dit que c'était en Australie qu'elle m'avait sauver de la noyade. Pourquoi vouloir mentir? Elle avait honte de dire qu'elle m'avait sauvé ou quoi?
    Elle retira sa main de la mienne et réussi a tenir debout, elle releva la tête et me regarda enfin dans les yeux. Ses yeux étaient verts émeraude avec des nuances de gris, on pourrais facilement se perdre dedans. Mais je n'en eus pas le temps que ce qu'elle m'annonça me fit un choque.

    - « Bon d’accord, je me suis grillé comme une grande. Mais si tu veux m’aider, dis-moi plutôt quelle route je dois prendre pour aller retrouver les vampires dit « végétariens ». Et euh … sinon je m’appelle Angélica. »

    Vu ma tête, elle a du vite comprendre qu'elle avait de nouveau fait une gaffe et que celle ci était un  petit peu plus grosse que l'autre. Je n'étais pas fou, elle avait bien prononcé le mot vampire. Les sirènes, bon d'accord, j'ai un peu eu du mal a le diriger mais j'étais obligé, c'était la vérité. Seule une sirène pouvait me sauvé où j'étais. Mais là des vampires, c'est juste horrible. Au dernière nouvelle, selon les films et les légendes entendu les vampires boivent du sang humain. Je suis humain et je ne veux pas être l'une de leur victimes. Des sirènes, des vampires, et puis quoi encore que les humains ne sont pas au courant? Des sorcières non? Il ne manquerait plus que des loups-garous pour couronner le tout. Je pris la parole oubliant la moitié de ce qu'elle avait dit :

    « Attends, attends. Tu viens bien de dire vampire ? Genre blanc cadavérique, des canines de malade capable de trancher une gorge et un goût particulier pour le sang humain? »

    Elle voulait que je lui indique le chemin pour rejoindre les vampires? C'était m'emmener directement à la mort non? Comment une sirène vivant sous l'eau pouvait être au courant que des vampires se baladaient sur la terre ferme alors que des humains se baladant sur cette même terre soient au courant de rien. C'est l'une des premières choses qu'on devrait savoir non? Au lieu d'avoir peur du grand méchant loup, peut être nous mettre en garde contre les cadavres sur patte !
    Je garda mon calme et réfléchis un instant. Si je lui dis que je ne sais pas où ils sont, elle va certainement partir toute seule et je la verrai sans doute plus jamais.  Autant bluffer comme au Poker pour essayer de la connaître un peu plus, je voulais tout de même savoir plus que son prénom. Je n'allai donc pas la laisser partir comme ça.

    « Je pense savoir où ils se trouvent. J'ai une voiture, si tu veux je peux t'y conduire, cela ne me dérange pas.»

    Je lui fis un grand sourire comme un idiot. En même temps je n'arrivais pas à mentir et je ne vais pas cacher que j'étais inquiet à l'idée de partir à la chasse aux vampires, mais je ne pouvais plus faire marche arrière. Quoi que c'était stupide d'espérer qu'elle acceptera de monter dans la voiture d'un inconnu mais comme on dit qui ne tente rien n'a rien.



HistoryRelationship
" Que Dieu existe ou pas, à mon avis, ça n' a pas d'importance. Dans l'un ou dans l'autre cas nous sommes seuls."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

♀♪ Modo Sirène en Chef ♪♀

avatar

Hey ! Moi c'est
Angélica Foam

♦ Date d'inscription : 07/07/2013
♦ Messages : 299
♦ Points rp : 55
♦ Âge du Perso : Je dois vous donner mon age, très bien mais je prends quel mesure ? Humain ou sirène ?
♦ Localisation : Au fond de l'océan

♦ Amour(s) : Nana le dauphin
♦ Humeur : Maussade
♦ Disponibilité rp : Libre

MessageSujet: Re: Je ne m'attendais pas à te voir    Lun 29 Juil - 15:09

    A peine avais-je eu le temps de terminer ma phrase, que je voyais déjà sur le visage d’Andrew l’énorme boulette que je venais de faire. Et ma boulette de tout à l’heure n’était rien comparée à celle-ci. J’avais supposé que puisqu’il connaissait l’existence des sirènes, et qu’il avait réussi à me filer jusqu’ici pour me remercier de lui avoir sauvé la vie, alors, il connaissait aussi l’existence de toutes autres créatures sur terre. Après mure réflexion, qui n’en est pas réellement une, je décidai donc de ne rien lui dire d’autre sur les potentielles autres races existence. Je doutais qu’il l’encaisse le choc.

    Encaisser l’existence des sirènes était une chose, encaisser l’existence des vampires en était une autre. D’un côté comme de l’autre nos deux espèces étaient considéré comme dangereuses pour les humains. L’une d’elle leur sucer le sang, l’autre les charmer pour les noyer. Quel mort était préférable ? Je ne pouvais que choisir celle des sirènes, car je ne savais pas ce que c’était qu’une noyade, ne l’ayant jamais vécu. Mais d’après ce que j’avais pu voir d’Andrew lorsque celui-ci se noyer dans l’Australie, cela avait l’air … doux, rien comparée à la mort que nous offraient les vampires en tout cas. J’envisageais quelques options pour lui dire que ce n’était qu’une blague, que sous les mers j’étais considérée comme Miss Blagueuse, mais je doutais fortement que cela marche.

    Il me demanda s’il n’avait pas halluciné et que j’avais bien dit Vampire. Il me fit une rapide description de ce qu’il imaginait des vampires, et je ne pus m’empêcher de froncer les sourcils puis de sourire. Il avait du trop voir Dracula. Je préférais m’abstenir de lui répondre quoi que ce soit, et d’un autre côté il semblait plonger dans ces pensées. Je le laissai faire, attendant que ces pensées lui mènent quelques parts.

    Après réflexion, il me dit qu’ils savaient ou se trouver les vampires, et qu’il avait une voiture, et donc qu’il pouvait m’y amener. Il me fit un grand sourire. Espérant peut être que j’allais gober son mensonges. Je penchais la tête sur le côté me disant que pour un humain il avait un côté plutôt attachant. Je lui souris en retour et lui dit :


- Et la c’est toi, qui t’es grillé comme un grand. Tu ne connaissais pas l’existence des vampires mais tu sais ou ils se trouvent ?

    Je rigolai, puis me tût.


- C’est gentil à toi de t’inquiéter pour moi. Mais dans l’ordre des préférences des vampires, les sirènes n’arrivent qu’à la troisième place, contrairement aux humains qui occupent la seconde place. Lais la médaille d’or revient aux … Bref oublie.

    Je ne voulais pas le traumatiser en lui parlant d’autre race qu’il ne connait pas encore.


- Mais dis-moi, comment as-tu appris l’existence des sirènes ? A part m’avoir vu, l’autre fois. Tu devais être dans les vaps et donc ne pas trop savoir ce que tu as vu. Qu’est-ce qui a fait que tu es devenu sur de l’existence des sirènes ?

    Je pinçais la bouche et repris :


- T’en fais pas, je dirais à Poséidon que je n’ai pas trouvé les vampires dit « végétariens » rapidement.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

Hey ! Moi c'est
Andrew Jones

♦ Date d'inscription : 22/07/2013
♦ Messages : 148
♦ Points rp : 114
♦ Âge du Perso : 29 ans
♦ Localisation : Forks depuis 5 minutes

♦ Disponibilité rp : libre
♦ Double(s) compte(s) : non

MessageSujet: Re: Je ne m'attendais pas à te voir    Lun 29 Juil - 22:12


    Yeah ! J'avais réussi, la belle sirène en face de moi a enfin sourit, c'est bon elle n'avait plus peur de l'homme se tenant en face d'elle. Déjà elle était belle, même très belle mais lorsqu'elle souriait c'était encore mieux.

    Dans les livres, les légendes les sirènes envoûtent par leur charme les marins imprudents et les emmènent dans les profondeurs de l'Océan pour les dévorer.. Voilà pourquoi je ne crois pas aux légendes. Elle aurait très bien pu me tuer et me manger même si cette idée me révulse un peu, mais non elle a préférée me sauver la vie. Après tout peut être qu'elle avait déjà mangée deux ou trois matelots et qu'un homme-grenouille ne lui donnait pas envie de manger. Je préfère penser qu'en voyant mon beau visage angélique, elle n'a pas voulu me laisser mourir..

    Vu son sourire, elle a vite compris que je ne connaissais pas l'existence des vampires.

    - «  Et la c’est toi, qui t’es grillé comme un grand. Tu ne connaissais pas l’existence des vampires mais tu sais ou ils se trouvent ? »

    Bingo ! Je m'étais fais grillé comme un gamin et je regarda Angélica en passant une main dans ma tignasse. Elle, elle rigolait. Ce qui me faisait penser au proverbe femme qui rit, femme à moitié dans ton lit.. Bon j'arrête de penser n'importe quoi et je lui parle, après elle va croire que je suis un cerveau lent. Il faut que j'évite de m'enfonce et plutôt la convaincre que je sais où sont les vampires. Je la regarda de nouveau dans les yeux et je luis dis:

    « Euh... C'est juste que je connais quelques rumeurs donc... »

    Je regarda mes pieds, ne sachant pas mentir puis la regarda de nouveau, une nouvelle idée en tête.

    « Bon d'accord,  je ne connais pas la cachette des vampires mais je peux t'amener en ville si tu veux, tu trouveras certainement un vampire qui te guidera à tes vampires végétariens. »

    Je ne connaissais pas la différence entre un vampire basique et un végétarien mais je me doutai bien que le végétarien ne boit pas du thé au fruit rouge pour remplacer le sang !

    « - C’est gentil à toi de t’inquiéter pour moi. Mais dans l’ordre des préférences des vampires, les sirènes n’arrivent qu’à la troisième place, contrairement aux humains qui occupent la seconde place. Lais la médaille d’or revient aux … Bref oublie. »

    Elle croyait donc que je m'inquiétais pour elle alors qu'un coté, je m'inquiétai plus pour moi, ne pensant pas une seconde que des vampires aiment le sang de sirènes. Mais elle m'intrigua en ne terminant pas sa phrase après tout j'aimerais bien savoir qui a du sang meilleur que nous les humains. ¨Peut être que j'ai une maigre chance de ne pas finir vidé de mon sang en me trouvant à coté de la créature mystère. Des sirènes, des vampires, cela pourrait être n'importe quoi ! Des centaures non ? Je lui répondis, le sourire au lèvres :

    « Tu sais, je viens d'apprendre que finalement les sirènes existent pour de bon et que les vampires sont bien réels mais qu'il existe des vampires végétariens. Même si je ne connais pas ce terme, je me doute bien que ce n'est pas de l'eau qu'ils boivent. Bref, je pense que je suis apte à entendre qu'il y a des autres êtres sur Terre.  »

    Un coté je disais ça mais je pense que j'en ai suffisamment appris aujourd'hui. J'ai beau être un homme, je vais maintenant regarder les gens différemment avec une certaine peur au fond de moi..

    - «  Mais dis-moi, comment as-tu appris l’existence des sirènes ? A part m’avoir vu, l’autre fois. Tu devais être dans les vaps et donc ne pas trop savoir ce que tu as vu. Qu’est-ce qui a fait que tu es devenu sur de l’existence des sirènes ? »

    Elle ne me laissa pas répondre qu'elle continua a parler..

    « T’en fais pas, je dirais à Poséidon que je n’ai pas trouvé les vampires dit « végétariens » rapidement.  »

    Bingo une deuxième fois, elle venait de toucher la question a ne pas poser.. Je ne pouvais tout de même pas lui avouer que j'étais complètement devenu fou d'elle. Que j'ai passé des journées et des nuits à faire des recherches sur les sirènes, que j'ai même largué ma petite copine de l'époque pour être plus à fonds dans les recherches et que j'ai traversé l'océan Pacifique pour essayer de la retrouver, elle, l'unique sirène que je voulais voir si elle existait vraiment.
    La phrase avec Poséidon m'intriguais aussi, elle doit surement se foutre de moi. Il ne manquerait plus que les dieux mythologiques existent et c'est le jackpot !
    Je lui sourit, passant une main dans mes cheveux et essaya de tourner mes phrases pour éviter de passer pour un fou.

    « Hum... C'est à dire que je n'ai jamais était sûre que ta rac.., euh, que vous les sirènes existent réellement. Je suis resté dans des doutes, pensant que le whisky m'avait fait halluciné ou que c'était le trop d'eau qui m'avait fait disjoncter le cerveau.
    Mais en y réfléchissant, seule une sirène aurait pu me sauver de là où j'étais. J'étais le seul plongeur dans les parages et ce n'est pas un bateau qui va me repêcher dans une grotte sous marine.. J'en ai conclu que c'était vrai, que ce n'était pas une hallucination, que tu n'étais pas une hallucination et que tu étais bien réelle. »

    Je finis mon discours, satisfait de ce que je venais de dire puis lui posa une question avec mon magnifique sourire aux lèvres :

    « Pourquoi tu recherches des vampires alors que ce sont des potentiels prédateurs pour toi? Ce n'est pas un peu une mission suicidaire ? »



HistoryRelationship
" Que Dieu existe ou pas, à mon avis, ça n' a pas d'importance. Dans l'un ou dans l'autre cas nous sommes seuls."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

♀♪ Modo Sirène en Chef ♪♀

avatar

Hey ! Moi c'est
Angélica Foam

♦ Date d'inscription : 07/07/2013
♦ Messages : 299
♦ Points rp : 55
♦ Âge du Perso : Je dois vous donner mon age, très bien mais je prends quel mesure ? Humain ou sirène ?
♦ Localisation : Au fond de l'océan

♦ Amour(s) : Nana le dauphin
♦ Humeur : Maussade
♦ Disponibilité rp : Libre

MessageSujet: Re: Je ne m'attendais pas à te voir    Sam 10 Aoû - 22:42


    Il passa une main dans sa touffe de cheveux, visiblement gênée. Il hésita un peu puis me répondit qu’il connaissait quelques rumeurs par-ci par là. Après un instant de pose, il m’avoua qu’il ne connaissait pas la cachette des vampires que je cherchais mais il me proposa de m’emmenais en ville, de là ou je pourrais trouver un vampire qui saurait m’indiquer ou se trouve les vampires dit végétariens. Je fronçais les sourcils et penchai la tête sur le côté. Je doutais fortement que les vampires de bases se promener comme sa librement en ville.

    Mais je n’eus pas le temps d’exposer mon idée au jeune homme qu’il me répondait en souriant qu’il venait d’apprendre l’existence des vampires, ainsi que des vampires végétariens et des sirènes en peu de temps. Il m’avoua par la même occasion qu’il ne connaissait pas la différence entre un vampire classique et un vampire végétarien mais je me doutais qu’il se doutait que la différence n’était pas que les vampires végétariens se nourrissaient à des petites pilules à faire fondre dans de l’eau. Il enchaina sur le fait qu’il était tout à fait apte à entendre que d’autres êtres que ce que je venais de le lui apprendre existait sur terre. Je fronçai les sourcils, réfléchissant puis secouai la tête, n’ayan aucunement l’intention de lui avouer les autres races qui existaient. Aujourd’hui il pourrait l’encaisser, mais demain, ou après demain ? Quand sera-t-il quand il aura bien assimilé le choc ? Que l’adrénaline retombée ? Non valait mieux attendre, et si nous passion à l’avenir plus de temps ensemble peut être que je le lui en dirais plus. Passer plus de temps ensemble à l’avenir ? Mais qu’est-ce qui me prenait ? Je n’étais pas venue sur le sol ferme pour jacasser avec des presque inconnus et ouvrir les yeux à un humain sur ce qu’il ne connaissait pas sur le sol qu’il foulait tout les jours.
    Je plissai la lèvre, car même si je n’étais pas là pour ça, l’idée de le faire ne me déplaisait guère non plus.

    Il me répondit à la question qui me brulait les lèvres depuis que je l’avais vu quand je m’étais relevée après être tombée. Il n’avait jamais été sur que les sirènes existait bien. Mais il en était arrivé à cette conclusion après mûre réflexion de comment il avait fait pour ce sortir de la. Je baissai les yeux, regardant mes pieds, une fois encore, espérant par la même occasion que mon père n’apprendrait jamais cela. Il n’a rien contre les humains, mais le connaissant suffisamment protecteur, il se ferait un sang d’encre pour tout et rien.
    Une fois, son explication terminée, il me sourit, même s’il n’avait jamais cessé de le faire, et me demanda pourquoi je recherchais des potentiels prédateurs, bref pourquoi rechercher le danger alors que j’avais l’occasion de le fuir, pourquoi se lancer dans la gueule du loup ? Bref pour reprendre les mots de l’humain, non de Andrew, pourquoi se lancer dans une mission suicidaire ?
    J’avais bien envie de le lui répondre, voir même le besoin de parler de cette mission à quelqu’un en dehors de mon système d’écailles. Je pesai le pour et le contre, et finalement le pour pris le déçu et je décidai de lui déballer mon sac.


- Et si nous allions nous asseoir ? L’histoire risque d’être longue.


    Il me fit signe de la tête oui, et lui désignai un morceau de bois pour aller d’asseoir. Il avança tranquillement et lorsqu’à mon tour je « marchai » je tombai pitoyablement, Andrew se retourna surement alerter par le bruit de ma chute. Avant qu’il n’est pu dire ou fait quoi que ce soit, je m’assis un peu plus correctement dans le sable et commençai l’histoire.


- C’est assez complexe. Et pour bien comprendre, il faut revenir quelques millénaires en arrière. Pendant bien longtemps ceux qui étaient aux trônes des vampires étaient des vampires qu’on appelle sanguinaires. Ou que tu appellerais des vampires tout simplement.

"Ce que nous sirènes appelons des vampires sanguinaires, sont ceux qui boivent du sang des sirènes, des fées, ou encore des humains. Les vampires végétariens sont ceux qui ne touchent pas à ce sang et qui contrairement aux vampires sanguinaires respectent plus les autres races et se nourrissent exclusivement de sang d’animaux
. Je lui fis un clin d’œil, Comme ça, tu connaitras la différence entre les deux sortes de vampires.

"Bref, il y a eu une guerre entre le clan royal des vampires sanguinaires et un autre clans de vampires sanguinaires qui voulaient prendre leur revanche. Cela a été match nul. Les deux clans ont perdu, les rois, leurs chefs appelle-les comme tu voudras, sont tous morts. Il ne reste que quelques vampires de chaque côté des deux clans.

"Donc maintenant, la royauté est passé à un autre clan de vampire, végétariens, qui avaient osé défier l’ancien clan royal quelques années auparavant. D’après les rumeurs qui circule, ils n’auraient jamais voulu être aux trônes, et que c’est le reste du monde surnaturels qui les auraient considérés comme tels. C’était la petite anecdote.

"Pour en revenir à ce que tu appelles ma mission suicidaire, c’est mon père, Protecteur de notre barrière de corail, que vous appelez Océan Pacifique, qui m’envoie traiter avec la nouvelle famille royale pour voir si une possible entente et un traité de paix peut être possible.

"Voila… Tu sais pourquoi je suis sur la terre ferme aujourd’hui."



    J’osai le regarder dans les yeux, ce que j’y vis m’intrigua ….


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

Hey ! Moi c'est
Andrew Jones

♦ Date d'inscription : 22/07/2013
♦ Messages : 148
♦ Points rp : 114
♦ Âge du Perso : 29 ans
♦ Localisation : Forks depuis 5 minutes

♦ Disponibilité rp : libre
♦ Double(s) compte(s) : non

MessageSujet: Re: Je ne m'attendais pas à te voir    Sam 17 Aoû - 16:18


    - "Et si nous allions nous asseoir ? L’histoire risque d’être longue."

    Ce sourire ne voulait pas quitter mes lèvres, pourquoi agissais-je ainsi ? J’avais l’air de l’idiot de service, content d’avoir de parler à une sirène. A ce moment même, je me détestais,  pourquoi ne pas directement lui dire qu'elle m’a rendu complètement fou, que j’étais prêts à me noyer de nouveau pour l’apercevoir, ne serait-ce qu'un instant ?
    Elle voulait que l’on s’asseye car l’histoire allait être longue. Pourquoi agissais t’elle ainsi ? Elle rencontre un humain et elle veut déjà lui raconter sa vie ? Dans les profondeurs de l’Océan, on n’apprend pas à se méfier des inconnus ? Ou peut-être que c’est mon sourire qui a montré que j’étais inoffensif, faible..

    Je lui fis signe que oui, allons-nous asseoir sur ce tronc d’arbre même si pour moi, j’étais capable de la suivre n’importe où… Elle m’aurait dit viens, je vais te présenter des amis, des vampires assoiffées, je l’aurai suivi.
             
    Bordel, qu'est-ce qu'il me prenait ? Elle a déjà gâché une partie de ma vie, lorsque je la cherchais pourquoi continuer à perdre du temps alors qu'elle allait de nouveau partir dans l’Océan ? C’était idiot, stupide.. Mais mon corps ne m’obéissait pas m’emmenant s'asseoir sur ce tronc d’arbre alors que les sièges en cuirs de ma voiture de location attendaient quelques mètres plus loin. Soudain j’entendis un choc et je tournis la tête, la sirène était tombé, elle n’a jamais marché de sa vie ou quoi ?
    Pourquoi étais-je soudain énerver ? Je repris mes esprits et me leva pour l’aider mais elle était déjà debout et elle s’avança vers moi, pour s’asseoir dans le sable juste en face de moi-même si le tronc d’arbre était assez grand pour deux. Mais bon elle préférait sans doute être au sol.


    Elle commença son récit me racontant l’histoire des vampires, m’annonçant qu'il existe également des fées. Je les imaginais avec des ailes ne mesurant pas plus de 10 cm comme la fée Clochette et les vampires comme le Dracula des films que je regardais durant mon enfance. C’était comme si elle me racontait le dernier rêve qu'elle avait fait ou alors un le dernier film vu au cinéma mais bon sous l’eau cela m’étonnerait qu'ils aillent dans de tel endroits. Comment une personne vivant sous l’eau pouvait elle connaitre autant de choses alors que moi je cohabitais avec eux, sur la même terre. Pourquoi aucuns humains n’étaient au courant ? Je commençai à me demander si elle ne me mentait pas même si dans sa voix, je sentais qu'elle était honnête.

    En gros, elle était là juste pour demander au clan des vampires qui boivent seulement du sang d’animaux s’il était possible qu'ils soient alliés. Le « Aujourd'hui » confirma mes doutes, elle allait certainement repartir, une fois qu'elle aura eu son information et moi je vais rester ici comme un idiot juste le temps de réaliser que j’ai tout quitté pour rien. Il va falloir que j’achète mon billet d’avion pour mon retour. Mais comment retrouver ma vie d’avant, en sachant tout ce qu'elle venait de me dire ? En connaissant l’existence de toutes ces créatures potentiellement dangereuses ? C’est impossible. La curiosité est vraiment un sale défaut !

    - « Aujourd'hui ? Tu ne comptes pas prolonger ton séjour sur la terre ferme, un peu plus longtemps ? »

    Une pointe de tristesse était dans ma voix, bien sûr j’étais un mauvais menteur. Elle venait de me raconter toute l’histoire des vampires et la seule chose qui m’intéresse est de savoir, si je la reverrais ? Pourquoi je fais partis de ces personnes qui parlent avant de réfléchir ?
    J’essayai de rattraper mon erreur et dis :

    « Ouai c’est plutôt mouvementé chez les vampires alors ? Un coté s’ils sont occupés à se faire la guerre, c’est plutôt bénéfique pour nous, non ? Cela évite que l’on finisse en repas. Mais dis-moi, comment est tu au courant de tout ça ? Alors que tu passes ta vie sous l’eau ? »


    J’avais dit ceci avec un sourire amusé, comme si je ne voulais pas prendre au sérieux toutes ces histoires de créatures surnaturelles. Le problème est que je n’arrivais pas à réaliser même si j’avais la preuve sous mes yeux. Ses écailles sur son corps. Je relevai la tête rapidement et regarda le ciel, les nuages gris étaient plus sombres et le vent commençait à se lever, elle devait certainement avoir froid en ayant rien sur la peau. Je retira ma veste et lui tendit, me retrouvant en tee-shirt ce qui me fit frissonner,  moi, l’Australien habitué de la chaleur, du soleil et non de ce temps bizarre et froid. Je savais que l’on serait mieux dans ma voiture mais bon, elle est décidée à ne pas vouloir y rentrer même si la ville est à plusieurs kilomètres.

    « Ici, on n’est pas en Australie et j’ai que ça à te prêter mais c’est toujours mieux rien non ? »



HistoryRelationship
" Que Dieu existe ou pas, à mon avis, ça n' a pas d'importance. Dans l'un ou dans l'autre cas nous sommes seuls."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

♀♪ Modo Sirène en Chef ♪♀

avatar

Hey ! Moi c'est
Angélica Foam

♦ Date d'inscription : 07/07/2013
♦ Messages : 299
♦ Points rp : 55
♦ Âge du Perso : Je dois vous donner mon age, très bien mais je prends quel mesure ? Humain ou sirène ?
♦ Localisation : Au fond de l'océan

♦ Amour(s) : Nana le dauphin
♦ Humeur : Maussade
♦ Disponibilité rp : Libre

MessageSujet: Re: Je ne m'attendais pas à te voir    Dim 18 Aoû - 23:44

    Andrew, l’humain en face de moi, me demanda si je n’avais pas l’intention de prolonger mon séjour sur la terre ferme. Je me mordis la lèvre inférieure, regardant ce qui me servait de jambes (deux longs trucs beiges assez hideux) et pinçait la bouche. Ce n’est pas que je n’avais pas envie de rester sur la terre ferme mais comment dire que, de toute mon existence, je n’avais mis pas la moindre écaille. Il me prendrait pour une débile. Comment ne pas explorer tout les recoins de la surface du globe lorsqu’on à mon âge ? La réponse était simple à débiter mais difficile à franchir les barrières de mes lèvres.

    Je n’eus aucun temps à lui soumettre une quelconque réponse qu’il enchaîna sur ce qu’il venait d’apprendre. Pour lui c’était « mouvementée » chez les vampires, et c’était peu dire, il ne devait pas avoir exactement idée de ce qui se passait réellement sur la terre. A la suite de sa phrase je ne pus m’empêcher de retenir un petit rire. D’après lui, il pensait que si les vampires étaient occupés à se faire la guerre, ils passeraient moins de temps à traquer les humains. S’ils savaient à quels points il avait tord ! Puis il me demanda comment j’étais au courant de tout ceci alors qu’il ne connaissait absolument rien, je venais de tout lui apprendre en l’espace de quelques instants. Au bout de ses lèvres naquit un sourire amusé. Il semblait ne pas croire à ce que je venais de lui racontais, mais une partit de lui-même faisait obstacle pour une quelconque raison et semblait vouloir y croire. Je penchai la tête sur le côté, les humains … ils avaient tellement de mal a se décider pour n’importe quoi quand on y penser sérieusement.

    Soudain, il regarda le ciel, et enleva un des vêtements qu’il le recouvrait et me le tendis. Je ne savais pas trop quoi en faire. Kalos ne m’avait pas vraiment eut le temps de m’apprendre à me servir de ce que les humains appelait vêtements. Je ne savais que les bases : les robes, les pantalons et ce qui est appelé couramment les hauts. Bien que je savais vaguement à quoi cela ressemblait, je n’avais pas la moindre idée de ce que je devais en faire, et encore moins comment le mettre. Il me dit que pour le moment il n’avait que ceci à me prêter et que c’était toujours mieux que rien.

    Après avoir hésité, je pris finalement le tissu qu’il me tendait et le gardait dans ma main, ne sachant pas quoi en faire et d’une petite voix lui répondit :


- Merci.

    Je laissai mon regard un peu vagabondé dans tout les sens, gêné de ne pas savoir quoi faire avec le bout de tissu. J’avais aussi un sentiment étrange que je n’avais eu que rarement l’occasion d’avoir : je rougissais.
    Ne sachant quoi faire, je lui répondis au question, qui était surement sans attente de réponses, pour passer ma gêne inaperçus.


- Pour en revenir aux vampires, ne croit pas que parce qu’ils se font la guerre qu’ils vous traqueront moins, bien au contraire. Plus ils dépensent d’énergies à se battre, et plus ils ont besoins de force et donc plus de sang.
« Ensuite, je sais que tu vas trouver cela débile, intrigant ou autres, mais je n’ai jamais mis les pieds sur la terre ferme comme tu l’auras surement deviné. Pas une seule fois en presque deux millé… Bref… »


    Ne voulant pas m’étendre sur mon âge, et ne sachant que faire, je regardais Andrew, lequel passa son regard de la veste à moi, de moi à la veste. Je compris rapidement qu’il ne comprenait pas pourquoi je n’avais pas fait ce qu’il espérait : que je la mette sur moi.

    Après avoir levé les yeux au ciel et pinçais la bouche plus par gênes que par agacement, je finis par lui avouer la vérité sur la veste et autres vêtements en tout genre :


- Ne te méprends pas. Ce n’est pas que je n’ai pas envie de mettre la … ça, lui dis-je en lui montrant le bout de tissu qu’il m’avait tendu, c’est juste que je ne sais pas quoi en faire. Je n’ai jamais mis de vê-te-ments. Sous l’eau, nous n’avons de ça, alors je n’ai jamais eu l’occasion de … tu comprends ? Oui cela doit te paraître très idiot. Tu rencontres pour la première fois une sirène et tu te dis surement qu’il me manque certains néocortex dans mon cerveau…

    Je baissai les yeux, attendant une quelconque réaction de sa part. Peut-être allait-il me trouver si débile et dénué de toute intelligence qu’il allait faire demi-tour et ne plus jamais vouloir me revoir …



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

Hey ! Moi c'est
Andrew Jones

♦ Date d'inscription : 22/07/2013
♦ Messages : 148
♦ Points rp : 114
♦ Âge du Perso : 29 ans
♦ Localisation : Forks depuis 5 minutes

♦ Disponibilité rp : libre
♦ Double(s) compte(s) : non

MessageSujet: Re: Je ne m'attendais pas à te voir    Lun 19 Aoû - 19:57

Lorsque je lui demanda si elle allait rester un peu plus longtemps sur la terre ferme. Elle avait l'air assez gênée, regarda ses jambes comme si c'était un handicap et me regarda. C'est vrai que ce ne devait pas être évident de changer d'environnement brutalement et puis les dessous de l'Océan sont tellement beau que je la comprends parfaitement qu'elle préfère rester sous l'eau que sur terre. Si j'aurais le choix, je resterais moi même sous l'eau surtout que cette terre est envahi de créatures dangereuses. Elle rigolait à ma remarque comme si ce que j'avais dis été stupide. Cela ne présageait rien de bon.. Je voulais croire que tout ceci était irréelle, que c'était qu'un rêve et que le mélange de whisky et le manque de sommeil me faisait perdre la tête et accroître mon imagination. Malheureusement tout était réelle, les vampires, les sirènes, les fées et elle.. Même si le fait de la voir n'était pas désagréable..

Lorsque je lui tendis ma veste, on aurait dit que je lui tendis une arme, elle me regarda puis la veste comme si je venais de lui donner quelque chose d'inconnue alors que ce n'était qu'une veste. Elle le prit finalement dans les mains sans l'enfiler et me remercia. Je fus étonner de sa réaction pourquoi elle la garder dans sa main sans la mettre ? Elle avait l'air de nouveau gênée, peut être croyait t'elle que c'était parce-que j'étais attiré par elle donc pour me rapprocher, je lui donnai ma veste? Ou elle trouvait ce geste trop proche alors que l'on ne se connaissait pas. Rah, moi et mes idées stupides, n'importe quoi!

Enfin, j'espère car mon geste n'avait rien avoir avec tout ça, c'était juste qu'il commençait à faire froid et habillé comme elle, elle ne devait pas avoir très chaud !
J'allais lui dire que c'était juste car il faisait froid et qu'elle ne devait se faire aucunes illusions, que c'était un geste amical et rien de plus mais elle me parla de nouveau des vampires.

- « Pour en revenir aux vampires, ne croit pas que parce qu'ils se font la guerre qu'ils vous traqueront moins, bien au contraire. Plus ils dépensent d’énergies à se battre, et plus ils ont besoins de force et donc plus de sang.
Ensuite, je sais que tu vas trouver cela débile, intrigant ou autres, mais je n’ai jamais mis les pieds sur la terre ferme comme tu l’auras surement deviné. Pas une seule fois en presque deux millé…Bref… »


Si ces paroles étaient pour me rassurer, c'était raté. Les vampires étaient encore plus assoiffés? Soudain, je me mis à penser à ma famille. Je les ai laissé seuls, sans laisser de contact et si ça se trouve, ils étaient tous morts.. Sur le coup, je m'en voulais, je les ai abandonnés mais en y réfléchissant, peut être que les vampires préférant les régions froides comme ici que la chaleur du Bush Australien !
Ce qu'elle me dit ensuite ne me surpris pas. Elle n'avait donc jamais mis un pied sur terre et c'était pour elle, la première fois aujourd'hui et il a fallu qu'elle tombe sur moi comme première rencontre sur la terre ferme avec un humain! Elle n'avait décidément pas tellement de chances..

Elle leva les yeux aux ciel comme si quelque chose l'énervait. Après tout, elle vient à peine d'arriver sur la terre et elle doit déjà expliquer à un pauvre humain, l'existence des créatures surnaturelles. Je lui faisais sans doute perdre son temps..

- «  Ne te méprends pas. Ce n’est pas que je n’ai pas envie de mettre la … ça, c’est juste que je ne sais pas quoi en faire. Je n’ai jamais mis de vê-te-ments. Sous l’eau, nous n’avons de ça, alors je n’ai jamais eu l’occasion de … tu comprends ? Oui cela doit te paraître très idiot.
Tu rencontres pour la première fois une sirène et tu te dis surement qu’il me manque certains néocortex dans mon cerveau… »


Elle baissa les yeux comme si elle avait honte de ne pas connaitre les coutumes humaines. Je me mis à rire, amusé de ce qu'elle venait de dire. C'était moi qui pensait paraître idiot mais finalement elle pensai que c'était elle. Elle leva ses yeux pensant que je me moquais, je me leva, m'approcha d'elle et l'aida à se relever, je pris doucement ma veste de ses mains et lentement je lui pris une de ses main et la passa dans le tissu puis passa derrière elle et mis l'autre. Le contact avec sa peau m’électrisa me faisant sourire. Je me mis face à elle et après avoir ajusté la veste, je pris la parole, m'éloignant d'un pas.

- "Oui je comprends et cela ne me paraît pas du tout idiot. Je croyais juste que tu étais déjà venu sur terre mais comme ce n'est pas le cas, c'est tout à fait normal que tu réagisses ainsi, tu ne peux pas non plus tout savoir. Mais tu es venue seule alors que c'est la première fois? "

Cela m'inquiétait, elle était beaucoup trop ignorante du monde des humains pour s'y aventurer seule, je ne suis peut être pas incollable sur les vampires ou autres créatures mais je connais assez bien les pièges des humains. Elle ne pouvait pas se diriger vers Forks en mode solitaire. Elle connait peut être le danger des vampires. Mais connaissez t'elle le danger des humains?



HistoryRelationship
" Que Dieu existe ou pas, à mon avis, ça n' a pas d'importance. Dans l'un ou dans l'autre cas nous sommes seuls."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

♀♪ Modo Sirène en Chef ♪♀

avatar

Hey ! Moi c'est
Angélica Foam

♦ Date d'inscription : 07/07/2013
♦ Messages : 299
♦ Points rp : 55
♦ Âge du Perso : Je dois vous donner mon age, très bien mais je prends quel mesure ? Humain ou sirène ?
♦ Localisation : Au fond de l'océan

♦ Amour(s) : Nana le dauphin
♦ Humeur : Maussade
♦ Disponibilité rp : Libre

MessageSujet: Re: Je ne m'attendais pas à te voir    Jeu 29 Aoû - 14:37


    Il se mit à rire. Je levai les yeux vers lui, que j’avais baissé, me trouvant totalement débile de ne pas m’être faite aux coutumes humaines avant de venir sur terre. Il se leva et m’aida à me relever en retour puis, d’un geste délicat, il prit la veste que j’avais toujours gardée dans ma main et m’aida à l’enfiler.  Le contact avec sa peau, si court qu’il eut duré ne me déplaisait pas. Et je fus étonnée de voir qu’un humain puisse faire preuve d’autant de délicatesse et de gentillesse quant on sait les innombrables guerres qu’ils ont déclenchés par pure folie ou pour des raisons qui m’échappait encore.
    Quant à la veste, l’avoir enfilé me réchauffa qui me fit remarquer que je commençai avoir froid, j’aurai pensé que sur terre il aurait fait plus chaud que cela. Andrew ajusta ma veste, le regardant faire, apprenant ainsi de ces gestes et de ces paroles.

    Puis il s’éloigna de moi d’un pas, et prit la parole pour me dire qu’il comprenait et qu’il ne trouvait cela pas du tout idiot. Il pensait que j’étais déjà venue sur terre alors que ce n’était pas le cas, il continua en me disant que c’était tout à fait normal que je réagisse ainsi et que je ne pouvais pas tout savoir. Puis avec les sourcils légèrement foncés qui lui donnée un air très sérieux, il me demanda si j’étais venue seule sur terre, alors que c’était ma première fois.
    Je penchai la tête sur le côté, pinçant les lèvres puis me mordit la lèvre inférieure, et me demandait si je devais tout lui dire. Après un petit moment de réflexion, je me suis laissé convaincre de tout lui dire et puis après tout … je lui avais dit tellement de chose bien plus pires aujourd’hui ceci ne pouvait pas lui faire de mal. Ce fut à mon tour d’ouvrir la bouche pour lui parler :


- Non je ne suis pas seule ici. Il y a plein de tritons qui sont déjà sur terre, envoyé en exploration, en reconnaissance et autre. Ils ne sont jamais bien loin au cas où j’aurais besoin d’aide. Poséidon ne m’aurait jamais laissé partir seule sans surveillance, je suis sa fille unique. Il a bataillé longtemps avec le conseil avant de me laisser aller sur la terre.


    Après avoir vu qu’Andrew fronçait à nouveau les sourcils au nom de Poséidon, je souris et le rassurais à ce sujet :


- Ne t’en fais pas les dieux grecs n’existent pas … du moins pas à ma connaissance. Après un moment d'hésitation, j'ajoutai : Et hum ... il y a un bal chez les vampires végétariens, tu veux venir avec moi ?


    Il eut l’air soulagé d’apprendre que les dieux grecs n’existaient pas. D’un côté je le comprenais … les dieux et leurs petites aventures avec les humaines et humains ce n’était pas rigolo tout les jours. Je souris à Andrew, étant surement du même avis que lui sur les dieux grecs.

    Alors que tout ce passait bien jusque là et qu'il n'avait pas eut le temps de me répondre, il se mit à pleuvoir. Je levai la tête vers le ciel plus par reflexe qu’autre chose et fronçai les sourcils. Kalos ne m’avait rien dit au sujet de l’eau de pluie et j’espérais bien que … trop tard. Dés que la première goutte de pluie toucha ma peau la transformation se fit immédiatement. Au début ce ne fut que quelques écailles par-ci par la qui remplaça la peau de mes jambes puis lorsque la pluie recouvra un peu plus la surface de mes jambes, la transformation s’acheva complètement et à la place des deux bouts de chair que j’avais, ma queue de sirènes revint.
    Et ce qui devait arriver arriva, je perdis l’équilibre et tombai à la renverse …


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

Hey ! Moi c'est
Andrew Jones

♦ Date d'inscription : 22/07/2013
♦ Messages : 148
♦ Points rp : 114
♦ Âge du Perso : 29 ans
♦ Localisation : Forks depuis 5 minutes

♦ Disponibilité rp : libre
♦ Double(s) compte(s) : non

MessageSujet: Re: Je ne m'attendais pas à te voir    Sam 7 Sep - 14:18


    -" Non je ne suis pas seule ici. Il y a plein de tritons qui sont déjà sur terre, envoyé en exploration, en reconnaissance et autre. Ils ne sont jamais bien loin au cas où j’aurais besoin d’aide. Poséidon ne m’aurait jamais laissé partir seule sans surveillance, je suis sa fille unique. Il a bataillé longtemps avec le conseil avant de me laisser aller sur la terre." 

    Ses propos me rassurent quelques peu. Elle n'était donc pas seule ici. Me rappelant du dessin animé la petite sirène que ma petite sœur regardait en boucle sur l'unique télé de la maison, je me rappela qu'un Triton n'était pas un de ces lézard d'eau mais plutôt des sirènes masculines...

    En gros, son petit ami Triton rodait dans les alentours. Pourquoi n'y avais je pas pensé plutôt? Bien sûr qu'elle avait un homme ou plutôt un triton dans sa vie, elle était juste sublime et même sans voir les autres sirènes, sa beauté devait être inégalable. Cela est tout à fait normal qu'elle n'est pas seule.. Pourquoi avais je le sentiment d'une défaite? J'étais tellement obnubilé par le fait de la retrouver que je n'ai pas réfléchis une seconde à la relation que je voulais avec elle.

    Maintenant que je l'avais retrouvée, je ne voulais plus m'en séparer. Mais bon, un Triton va bientôt sortir de la forêt pour me tenir éloigné de sa copine, fiancée ou femme. Après tout peut être que c'est plutôt rapide chez les sirènes. La revoilà qui parle de Poséidon, peut être que finalement son père est vraiment le dieu mythologique.. Après tout plus rien ne peut m'étonner. Mais bon, moi qui adore passer mon temps en mer, s'il me voit avec sa fille, je risque certainement de finir engloutit dans les vagues.
    Elle était donc une demi- déesse sirène non? C'est vrai qu'elle en avait le physique..

    - " Ne t’en fais pas les dieux grecs n’existent pas … du moins pas à ma connaissance. " 


    Ses paroles me soulagèrent. Ouf, les dieux n'existent pas. Déjà le fait de savoir que des êtres assoiffés de sangs rodaient sur Terre alors savoir que des Dieux nous surveillent et jouent avec nos vies, non merci ! Elle ne me laissa pas répondre qu'elle continua à parler en me posant une question.

    - Et hum ... il y a un bal chez les vampires végétariens, tu veux venir avec moi ?

    Un sourire qui avait disparu quelques secondes plutôt revient se poser sur ma bouche.
    Le potentiel Triton-Petit Ami-Fiancé-Mari n'existait donc pas. Cela me rassurait après tout, je ne voulais pas me prendre un coup de nageoire en plein visage ou finir noyer au fond de l'Océan.
    Elle voulait que je l'accompagne à un bal! Elle voulait que moi Andrew Jones je sois son cavalier. C'était juste génial. Elle m'appréciait donc un petit peu après tout, on invite rarement quelqu'un à un bal si on ne l'apprécie pas. Je ne connais pas la sociologie des Sirènes mais cela ne doit pas différer des humains, si elle ne m'appréciait pas elle ne m'aurait jamais proposé cela.

    En réfléchissant, j'avais juste voulu entendre bal, tu veux venir avec moi et non le reste. J'allai être entouré de vampires et j'allai probablement être le seul humain de la soirée.. Je devrais refuser. Je ne peux pas risquer ma vie, je ne veux pas mourir entre les crocs d'un vampire non, non. Encore un requin, c'est le destin mais pas un vampire. Je refuse catégoriquement!

    Soudain un nuage se perça laissant tomber le début d'une averse, à peine la première goutte toucha sa peau que des écailles apparurent. En à peine une minute ses longues jambes se transformèrent en une longue queue de poisson au reflet rouge et or qui lui fit perdre l'équilibre et elle tomba à la renverse mais avant qu'elle ne touche complétement le sol, je lui attrapa la main pour éviter qu'elle ne se fasse mal. Elle était assise et ne pouvait plus se déplacer à part si elle rampait. Elle me regarda comme si elle était désolé de ne pas avoir pu contrôler sa transformation.

    Je devais l'accompagner au bal. Elle avait peut être des gardes du corps Triton mais s'il pleut, ils ne seront d'aucunes efficacités. Elle a besoin d'un Terrestre pour la protéger et je le ferais. J'ai vécu 29 ans sans être mordu par un vampire et je vais vivre encore longtemps. Je DOIS vivre encore longtemps.
    La pluie se faisait de plus en plus intense, l'air était froid, humide tout ce que je déteste, on ne pouvait rester ici.
    Je sortis les clés de ma voiture et les pris dans une main puis passa m'accroupis à coté d'elle et mis une main dans son dos puis une en dessous de ses genoux et la porta pour la mettre à l'abri de la pluie. Elle me regarda surprise et je la rassura:

    - «Je ne suis pas un spécialiste des Sirènes mais j'imagine que si tu te retrouves dans un endroit sec, tu retrouveras tes jambes. »

    Heureusement que je faisais de la musculation car je n'eus aucune difficulté à la portée jusque ma voiture. C'était surtout parce qu'elle était seulement qu'à quelques dizaines de mètres de la plage.
    J'ouvris la portière puis aida Angélica à s’asseoir et referma la portière puis passa de l'autre coté et me mis à la place conducteur.
    Elle regardait l'habitacle d'un air intrigué, c'était la première fois qu'elle se trouvait dans une voiture. Je mis le contact, elle fit un petit bon en entendant le moteur. J'alluma le chauffage pour que sa peau sèche et la radio puis attrapa des affaires posées sur le siège arrière, des vêtements que j'avais pour me changer si je plongeais. C'était un tee shirt, un pantalon de jogging et une pair de basket et je les lui donna.

    - « Ce sont des vêtements d'Homme.. Désolé je ne me ballade pas avec des vêtements féminins mais tu dois les mettre juste le temps que l'on arrive dans un magasin à Port Angeles. C'est une ville, où tu trouveras des vêtements, de quoi mettre sur ta peau car sur terre, tu ne peux pas te balader en semblant de maillots de bain. Surtout si tu es invité à un bal ! »

    Je lui souris, elle n'avait pas l'air rassurée par la voiture mais elle avait tout de même l'air de me faire confiance sinon je pense qu'elle ne se serai jamais laissé faire.

    Le chauffage ayant réchauffé l'air ambiante, sa queue de poisson disparu petit à petit et des jambes humaines réapparurent. Elle enfila le tee shirt et le jogging avec un peu de difficulté mais elle réussit comprenant vite le fonctionnement.

    Je lui montra la ceinture de sécurité et lui dis:

    - « C'est une ceinture que l'on doit mettre pour se protéger en cas d'accidents. »
    Vu sa tête, cela ne la rassurait pas de trop.

    « Ne t'inquiète pas, ils ne nous arrivera rien, c'est juste une prévention. »

    Je lui montra comment mettre la ceinture. Cela se voyait, elle avait l'air gênée du fait qu'elle ne connaissait rien à la vie humaine.

    - « Tu sais, c'est normal que tu ne connais pas les habitudes humaines. Mais si tu veux mon avis, pour l'instant tu te débrouilles bien ! »

    Je mis la destination de Port Angeles sur le GPS et c'était parti pour la petite ville la plus proche de cet endroit perdu.




HistoryRelationship
" Que Dieu existe ou pas, à mon avis, ça n' a pas d'importance. Dans l'un ou dans l'autre cas nous sommes seuls."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Hey ! Moi c'est
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Je ne m'attendais pas à te voir    

Revenir en haut Aller en bas
 

Je ne m'attendais pas à te voir

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
After The Dawn :: Welcome to Forks :: Réserve Quileutes :: Plage " First Beach "-