Bienvenue dans un monde où se côtoient humains, fées, sirènes, vampires, loups et tigres modificateurs... Bienvenue sur After The Dawn !
 
Bonjour, le forum est fermé. Merci à tous pour ces délicieux moments.

Partagez | 











 

 Une rencontre ou un petit casse-croute?!?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

✽ Humaine à croquer ✽

avatar

Hey ! Moi c'est
Océanne Robinsson

♦ Date d'inscription : 10/07/2013
♦ Messages : 411
♦ Points rp : 37
♦ Âge du Perso : 23 ans
♦ Localisation : Au porte de Forks

♦ Humeur : Un peu inquiète
♦ Disponibilité rp : 1/2
♦ Double(s) compte(s) : Mina T. Hurricane

MessageSujet: Une rencontre ou un petit casse-croute?!?    Mer 17 Juil - 14:40



Forks.

Petite ville perdu dans le fin fond des Etats-Unis.
Voilà déjà une semaine que j'avais élu domicile ici et rien avait changé pour moi. Bien au contraire, mes rêves étaient de plus en plus intenses. Chaque nuit je me réveillais en sursaut dans mon lit, oubliant durant un temps ou j'étais et ce que je faisais. Je ne comprenais pas. J'avais pensé qu'en venant ici tout se serait arrangé et que j'aurai pu reprendre la route pour chez moi... Mais une fois de plus je me trompais.

Forks.

Petite ville inconnue qui me semblait pourtant si familière. Quand je me promenais dans le parc ou tout simplement lorsque je déambulais dans les rues j'avais la sensation d'y être déjà venue... Même mon travail au restaurant me semblait familier...
Il ne m'avait fallu que quelques heures pour trouver ce travail dans ce petit restaurant de la ville. Je n'étais qu'une simple serveuse mais ca me permettait de gagner de l'argent et d'ici quelques jours je pourrais me louer un petit appartement au lieu de continuer à résider à l'hôtel.

Forks.

Tout était si étrange ici. Les gens étaient si aimable en générale mais il y avait tout de même des gens particuliers. Comme tout ces gens blafards au yeux si incroyable. Ou même ce type au fond de la salle du restaurant qui ne me quittait pas des yeux. Malgré ses lunettes de soleil je savais et j'en avais la certitude qu'il me fixait. Peut-être avais-je de la salade entre les dents?
Oui des gens étranges qui sortaient de l'ordinaire mais qui pourtant se fondaient si bien dans la foule. Peut-être que je perdais la tête et qu'en fait rien n'était anormal à part moi.
Mais pour ce type je pouvais être sur que quelque chose clochait.
Peut-être qu'il avait une dent contre les Françaises...

Forks.

Ville inconnue de moi mais pourtant si familière à mes yeux... Que me reservait le destin désormais..?



Spoiler:
 


Dernière édition par Océanne Robinsson le Dim 21 Juil - 15:23, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

✽ Fondatrice adorée ✽

avatar

Hey ! Moi c'est
Ermès J. Delmonte

♦ Date d'inscription : 14/07/2013
♦ Messages : 38
♦ Points rp : 17
♦ Âge du Perso : 100 ans
♦ Localisation : Forks

♦ Amour(s) : Elle n'est pas loin ...
♦ Humeur : Bougonne
♦ Disponibilité rp : Pris.
♦ Double(s) compte(s) : Bella, Eliez, Ylisse.

MessageSujet: Re: Une rencontre ou un petit casse-croute?!?    Mer 17 Juil - 17:48








De la pluie, des arbres très verts et du vent, voilà un climat auquel je n'étais pas habitué.
Il faut dire, je n'avais jamais quitté mon continent habituel, même en ayant passé la grande majorité de ma vie dans la peau d'un vampire. Je n'avais pas ressenti le besoin de partir. Aujourd'hui, j'avais une raison : la vengeance. Okay, j'avoue qu'elle ne me tenait pas aux tripes. Mais j'essayais tout bonnement de me trouver une raison d'exister.

Beaucoup de vampires l'avaient adopté comme ligne de conduite. Ces dernières années c'était le sang humain et les plaisirs en tout genre qui me tenait lieu de vie. Mais même à cette époque, je dois avouer qu'il y avait malgré tout un grand vide en moi. Enfin ... pour être honnête, même si les souvenirs sont de plus en plus flous, ma vie d'humain était encore pire, dans le genre pas de goût à la vie...

Depuis que mon clan c'était bêtement fait décimé, je m'étais rendu compte à quel point j'étais seul et que l'idée de me replonger dans un nouveau clan du même type ne me faisait pas envie. Alors, pourquoi pas traquer les Cullens comme ils avaient traqués les miens ?

Je me la jouerais discrète les premiers temps, car je n'étais pas en mesure de tenter quoique ce soit seul.

Seul.

J'étais tout le temps seul. Et depuis que j'avais posé ne serait-ce qu'un orteil à Forks, la solitude était devenu violente et désagréable. Elle me brûlait plus fort que la soif.

Je me sentais vide et pourtant, aspiré par ce lieu. Ces forêts, ces hauteurs même, ces rues. C'était idiot, il y avait des endroits plus beaux ... mais en fait, cet endroit avait tendance à me rendre humain. À me faire ressentir des sensations de peine et de nostalgie tout bonnement humaines. Peut-être était-ce pour cela que les Cullens étaient connus pour leur douceur envers cette race faible. peut-être juste parce qu'ils étaient humanisés par la ville, détentrice d'un pouvoir ...

Si je n'avais pas été vampire, j'en aurais conclu qu'il allait falloir me faire soigner. Mais dans mon cas actuel, je savais ce qui serait le meilleur des remèdes...

En toutes ces années, j'avais apprit à bien chasser. Pas seulement pour trouver une proie au meilleur des goûts, mais également pour en retirer un maximum de plaisir. L'art de la chasse avait été une passion suffisamment prenante pour ne pas ressentir ... précisément tout ce que je ressentais là maintenant ...

J'étais en plus doté d'un pouvoir très facile, ou presque, d'utilisation sur les humains. Et j'avais décidé de m'en servir, histoire d'améliorer mon contrôle de moi même. J'avais tenté d'apprendre à ne pas tuer mes victimes. D'accord, pas mal d'essais avaient finit à la morgue, mais finalement, au bout de quelques temps, quelques centaines de proies pour être plus clair, j'avais enfin été en mesure de m'arracher au délice du sang pour les laisser vivre avant qu'il ne soit trop tard. Je m'étais arrangé pour que ma morsure soit assez sale pour qu'elle ressemble à celle d'un animal et puis j'avais effacé les cinq dernières minutes de la tête de ma victime. Le cerveau humain, en ce qui concerne les événements tous récents, est vraiment facile d'accès.

Ensuite, je laissais ma proie dans un coin perdue, elle se réveillait plutôt mal en point et les médecins en concluaient une attaque d'animal ou de taré très violente d'où la perte de mémoire.

Je ne faisais pas ça par pitié, j'étais juste assez intelligent pour avoir comprit que cacher les corps ne suffisait pas toujours. Si les Cullens avaient retrouvé mon clan, c'était au nombre de cadavres qu'on laissait dernière nous. Je ne tenais pas à jouer le petit poussé à mon tour. Laisser la vie c'était préserver la mienne.

Pour ce jour pourtant, assis au fond d'un restaurant, lunette noir sur mes prunelles encore plus noir de soif, je n'étais pas prêt à me résoudre à cette mascarade. La proie sur laquelle j'allais fondre n'aurait pas la vie sauve. J'allais planter mes crocs, puis la boire jusqu'à ce que mort s'en suive. Jusqu'à ce que son sang, délicieux, sucré, délicat, ait complétement quitté son corps. Ce délice sauvage me ferait oublier toutes ces émotions désagréables. Ce délice ... se tenait à l'autre bout du restaurant. Il me regardait d'un air un peu inquiet. Mon visage parfait se fendit d'un sourire.

Cette jeune fille blonde, jolie, discrète, avait une odeur délicieuse. Elle devait avoir un sang comparable. Sûrement nourrie de façon naturelle. Elle était étrangère, un goût européen, qui me plairait franchement bien plus que ces satanées américaines gavées d'hamburgers et de maïs génétiquement modifié.

La chasse était une passion pour moi. J'allais boire cette fille, la tuer, la déchiqueter. Et dans cette ivresse, je me retrouverais. Je savais, je pressentais, plus ardemment que pour toutes mes autres victimes, que celle-ci me permettrait de retrouver ma bestialité.

Sûrement parce que c'était ma première victime de cette ville maudite. Sûrement parce que j'allais éclabousser de sang les saloperies d'émotions qu'elle me faisait ressentir.

Quand elle quitterait le restaurant, je laisserais la peur la submerger lentement tandis que je serais son ombre, je serais sa mort.

La soif me taillada la gorge.

" Dépêche toi " murmurai-je juste pour moi même.






    ⊹ Your blood is my end.
    Ton sang qui coule est un poison. Il a le goût de l'infini. Il régénère mes sens et me fait croire en la vie. Il éveille les souvenirs et grandit mon âme. Il me rend loup. Il me rend vampire. Il me rend humain. Je la hais. Je te hais. Et pourtant, je ne sais pas te tuer. © Titecrotte. Codes © WILD HEART.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

✽ Humaine à croquer ✽

avatar

Hey ! Moi c'est
Océanne Robinsson

♦ Date d'inscription : 10/07/2013
♦ Messages : 411
♦ Points rp : 37
♦ Âge du Perso : 23 ans
♦ Localisation : Au porte de Forks

♦ Humeur : Un peu inquiète
♦ Disponibilité rp : 1/2
♦ Double(s) compte(s) : Mina T. Hurricane

MessageSujet: Re: Une rencontre ou un petit casse-croute?!?    Dim 21 Juil - 15:31



    L'après midi avançait à grand pas. C'était incroyable le monde qu'il pouvait y avoir au restaurant. Dans une petite ville comme Forks j'aurai pensée que c'était quelques habitués et quelques touristes pas plus. Mais d'après ce que j'entendais cet afflue de gens étonnait tout le monde, même les natifs de cette ville.  C'était tout de même étrange...

    Mais bon tant que j'avais du travail c'était tout ce qui comptais pour le moment. Je jonglais d'une table à l'autre comme une pro dorénavant. C'était comme si j'avais fait cela toute ma vie. J'avais l'impression d'appartenir à cette ville. C'était comme si elle m'avait reconnu et accepté au sein d'elle même. J'étais heureuse et épanouie comme jamais je ne l'avais été auparavant. Au bout de toutes ces années je trouvais enfin ma place.

    Le vide en moi se faisait moins grand, mais j'avais toujours cette impression persistante qu'il me manquait quelque chose, ou plutôt que j'oubliais quelque chose de très important sans pour autant savoir ce que c'était...

    Mon regard se posa instinctivement sur cet étrange homme au fond du restaurant. Il affichait un sourire des plus étranges, comme s'il était dans mes pensées et qu'il se moquait de moi... Dans ma distraction, je me coupais avec un couteau que j'étais en train de ramasser sur une des tables que je débarrassais. Par réflexe je portais mon doigt à mes lèvres pour y sucer le sang qui s'échappait de ma blessure. Par chance ce n'était qu'une égratignure, j'avais évité le pire...
    Mon regard se posa de nouveau sur cet homme étrange mais pourtant si attirant. Il semblait encore plus étrange, peut-être que la vue du sang le rendait mal... Mais ce n'était pas ma préoccupation tant qu'il ne faisait pas de malaise ou autre et bien cela me convenait.

    Instinctivement je me remis au travail et la fin de journée arriva enfin. La nuit était déjà tombé et le restaurant était vide, les derniers clients venaient de partir à l'instant. Je n'avais même pas vue l'inconnu quitter les lieux. Peut-être reviendrait-il un autre jour... Je ne le souhaitais pour rien au monde, mais une partie de moi je ne savais pourquoi espérait secrètement le revoir...

    Chassant cette idée de ma tête je fis rapidement le ménage de la salle et on put enfin partir.

    -Je te ramène, me lança un de mes collègues.

    Je déclinais poliment. L'hôtel n'était qu'à quelque minutes à pieds. Et puis un peu d'air me ferait du bien avant d'aller me coucher. Nous fermions la porte et mes collègues montèrent dans leur voiture et partirent en même temps. Je ne sus pourquoi mais lorsque je me retrouvais seule, mon instinct de survie me cria que c'était une mauvaise idée d'avoir refusé et que j'aurai du accepter qu'on me ramène...

    Je regardais tout autour de moi. J'étais seule, bel et bien seule mais j'avais l'étrange impression pourtant de ne pas être seule... C'était comme si on m'observait...
    C'était surement mon imagination avec la fatigue que j'avais accumulé de ma journée. Sans plus attendre, je me mis en marche en direction de l'hôtel.
    Aucun bruit ne raisonnait dans les rues à part les bruits de mes pas sur le sol. Néanmoins une angoisse s'empara de moi. Je n'étais pas seule dans ces rues de Forks. Je le sentais, je ne pouvais expliquer comment mais j'étais suivie, je regardais tout autour de moi, mais personne... J'accélérais le pas, tout irait mieux lorsque je serai arrivée à l'hôtel.

    Enfin, si j'arrivais à l'hôtel...


Spoiler:
 


Dernière édition par Océanne Robinsson le Mer 31 Juil - 21:26, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

✽ Fondatrice adorée ✽

avatar

Hey ! Moi c'est
Ermès J. Delmonte

♦ Date d'inscription : 14/07/2013
♦ Messages : 38
♦ Points rp : 17
♦ Âge du Perso : 100 ans
♦ Localisation : Forks

♦ Amour(s) : Elle n'est pas loin ...
♦ Humeur : Bougonne
♦ Disponibilité rp : Pris.
♦ Double(s) compte(s) : Bella, Eliez, Ylisse.

MessageSujet: Re: Une rencontre ou un petit casse-croute?!?    Mar 23 Juil - 20:47

Ma vue aiguisée me permettait de saisir tous les détails qui m'intéressait chez ma proie. Sa peau laiteuse, parfois presque translucide, ses cheveux blonds clair, parsemés de files carrément dorés, ces rougeurs sur les joues à force de s'agiter à servir et desservir des tables, son pouls rapide sous l'effort et ses délicieuses veines qui m'hypnotisaient royalement. J'en avais l'eau à la bouche. J'imaginais déjà mes crocs percer ce réservoir blanc, délicat et fragile pour en tirer cette encre rouge, cette essence de vie humaine ... Mieux valait que je me concentre tout de même, si je ne voulais pas créer un massacre là maintenant en plein restaurant.

L'heure de la fermeture approchait lorsque la jolie blonde qui ferait mon repas eut le tord de se couper à la main. Mes yeux virent la couleur remplir ma vision et je crus que j'allais bondir sur elle. Autant de temps à fantasmer sur le goût et l'apparence de son sang ... et le voir là comme ça. Mes mains empoignèrent la table et je serrais les dents. Quelle belle couleur. Un sang fin qui coulait facilement. Je fermais brièvement les yeux histoire de faire disparaitre l’enivrante sensation que j'imaginais déjà dans ma gorge.

Les clients partaient et je fus contraints d'en faire de même. Sinon, il aurait fallut tuer la fille et tous ses collègues, hors je n'étais pas décidé à me faire remarquer par un carnage de cette ampleur sur les terres même de la famille Royale.

Je quittais le restaurant sans un bruit, comme une ombre, avalant déjà par pensée chaque millilitre du sang qui m'attendait dans ce corps chaud et jeune. Dans cette bouteille féminine aux cheveux blonds.

Dehors je me fondais dans le décor et j'attendais, le désir de la chasse faisant monter la soif. Enfin, ma victime sortit. Les autres humains me semblaient vraiment fades comparés à elle... Elle qui m'attirait comme un aimant. Je regardais ses cheveux blonds luire sous les réverbères avec envie. Je désirais mettre ma main dans sa tignasse clair tout en me gorgeant du plaisir de la tuer. Je voyais déjà le sang souiller cette chevelure angélique... Coller les mèches en paquet caillouteux. Quel délice ...

Elle se retrouva seule dans la rue, le cœur battant. Ma petite proie était assez sensible à son environnement, au point de prendre conscience de ma présence. Ça n'en serait que plus délicieux. J'adorais les victimes qui me sentaient, qui me ressentaient. J'adorais qu'elles me voient : qu'elles voient leur mort.

Je la suivais discrètement, sans un bruit, respirant son parfum sucré. Le laissant pénétrer mes poumons glacés.

Elle était de plus en plus inquiète. Son cœur de plus en plus sollicité. Mon désir de plus en plus grand.

Elle emprunta une ruelle vide. Ma soif me donnait l'ordre de lui sauter dessus là maintenant. Mais j'avais des années d'entrainement pour faire les choses bien. Même si pour le coup, j'étais décidé à la massacrer, histoire de me passer les nerfs. D'ailleurs toute cette ivresse commençait déjà à me faire oublier tous mes tracas.

Lorsque nous fûmes complètement seuls je décidais de ne plus être discret, j'apparaissais derrière elle, le visage dans l'ombre, peut-être pourrait-elle simplement apercevoir mes dents blanches luire si elle se retournait, car je souriais de plaisir.

En quelques secondes j'étais à deux mètres derrière elle. Je m'approchais de plus en plus, mon emprise noir se refermant sur elle.

-Cours, susurrai-je sans prendre garde à ce qu'elle m'entende ou non.

J'étais un arc prêt à décocher.







    ⊹ Your blood is my end.
    Ton sang qui coule est un poison. Il a le goût de l'infini. Il régénère mes sens et me fait croire en la vie. Il éveille les souvenirs et grandit mon âme. Il me rend loup. Il me rend vampire. Il me rend humain. Je la hais. Je te hais. Et pourtant, je ne sais pas te tuer. © Titecrotte. Codes © WILD HEART.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

✽ Humaine à croquer ✽

avatar

Hey ! Moi c'est
Océanne Robinsson

♦ Date d'inscription : 10/07/2013
♦ Messages : 411
♦ Points rp : 37
♦ Âge du Perso : 23 ans
♦ Localisation : Au porte de Forks

♦ Humeur : Un peu inquiète
♦ Disponibilité rp : 1/2
♦ Double(s) compte(s) : Mina T. Hurricane

MessageSujet: Re: Une rencontre ou un petit casse-croute?!?    Mer 31 Juil - 21:31




    Plus j'avançais et plus j'avais cette impression d'être suivie qui me tiraillait les entrailles. C'est comme si cela me déchirait de l'intérieur.  Plus les secondes s'égrenaient plus je savais que j'allais mourir.
    L'angoisse s'empara de moi et je sentais le sang commencer à battre à tout rompre à mes tempes. Les battements de mon cœur s'accéléraient... Mes pas lent se firent plus rapide et je commençais à trottiner sans même m'en rendre compte.

    Aucun bruit ne raisonnait dans ces rues désertique, aucun bruit à part une voix dans ma tête...  *Cours! Cours!* me répéta sans cesse cette voix puis devant mes yeux apparut une jeune fille blonde, le visage en pleure courant dans les bois... Elle était lancé dans une course effrénée comme si quelqu'un la poursuivait, puis elle tomba au sol et son visage en larme me fixa avant de disparaitre comme elle était venue...

    Je ne comprenais pas ce qu'il venait de se passer... J'étais perdu... Perdais-je la tête...?
    Non je n'étais pas folle. Je le savais et j'étais bien en train de me faire suivre. Je trottinais de plus en plus vite pour me mettre à courir. Je tournais dans une rue, mais me rendis bien vite compte que c'était en réalité une ruelle encore plus sombre et encore plus désertique...

    Ma respiration était de plus en plus difficile et un point de côté apparut me contraignant à m'arrêter afin de faire une pause... C'est à ce moment là que je ressentis cette présence derrière moi... Mes yeux commencèrent à se remplir de larmes... Lentement sans geste brusque je me retournais...

    Deux crocs immaculés... Voilà tout ce que je voyais et qui me tétanisa sur place... En à peine une fraction de seconde, il était là à quelque pas de moi... Je le reconnu aussitôt. L'homme du restaurant.... Il avait un regard noir, comme s'il était le mal incarné. Je voulais parler mais aucun son ne sortait de ma bouche. Je voulais bouger mais mes jambes refusaient de bouger...

    Cet homme n'avait rien à voir avec Eden, ce n'était pas une fée. Mais pourtant il ne pouvait pas être humain, pas avec de tel crocs. Peut-être était-il une mauvaise fée...

    -Cours, lança-t-il dans un murmure à peine audible...

    Ce simple mot me réveilla et je revis le regard de cette jeune fille blonde posait sur moi... Alors je fis comme elle, je m'élançais dans une course sans fin allant aussi vite que je pouvais. Je ne voulais pas mourir sans m'être battu... Même si je savais au plus profond de moi que mes chances de survie étaient de zéro sur cent...





Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

✽ Fondatrice adorée ✽

avatar

Hey ! Moi c'est
Ermès J. Delmonte

♦ Date d'inscription : 14/07/2013
♦ Messages : 38
♦ Points rp : 17
♦ Âge du Perso : 100 ans
♦ Localisation : Forks

♦ Amour(s) : Elle n'est pas loin ...
♦ Humeur : Bougonne
♦ Disponibilité rp : Pris.
♦ Double(s) compte(s) : Bella, Eliez, Ylisse.

MessageSujet: Re: Une rencontre ou un petit casse-croute?!?    Ven 18 Oct - 8:34


C'était enfin arrivé. Elle m'avait regardé. Ses yeux s'étaient écarquillés en voyant mon sourire, en discernant la lueur de mes crocs, en m'entendant lui suggérer de courir. Son cœur déjà éprouvé s'emballa follement et je fus parcourus d'un délicieux frisson de plaisir. Je passais ma langue sur mes lèvres d'appétit. Comme j'avais soif. Une soif qui me brûlait et qui promettait l'extase lorsqu'elle serait étanchée. Tuer cette fille serait l'un des meilleurs moments de ma journée, de ce mois et même de cette année, j'en étais certain.

Elle se mit à courir, faisant demi-tour dans un ballet de boucles blondes, qui sous les réverbère et la nuit, semblaient argents. L'odeur de ses cheveux lécha mes narines au passage, une fragrance douce, sucrée, chaude ... comme une volute de tiédeur humaine... Un délice qui m'arracha un léger gémissement. Comme cette morsure promettait d'être bonne. Trouver une belle française, pure souche d'après son accent et son odeur, en pleine ville pommée des États-Unis... C'était une aubaine, je n'avais pas fait tout ce chemin pour rien finalement. Les Cullens... ma vengeance, tout ceci constituaient des raisons franchement faibles d'être ici.

Je me mis à courir derrière ma victime, à vitesse humaine, pour bien m'imprégner de son parfum, mais surtout de sa peur. Elle n'était pas fort rapide, la terreur la ralentissait sûrement, je finis par arriver à son niveau. Si j'avais eu un peu de patience, je l'aurais laissée courir plus longuement. En même temps, je n'étais pas certain des bienfaits de l'adrénaline sur le sang. Je ne comptais pas boire un nectar altéré pour l'avoir laissé trop mariner dans l'horreur.

Restant derrière elle, je finis par la saisir brutalement par la taille, la collant contre mon corps de pierre. Aussitôt je sentis sa chaleur d'humaine se répandre sur mon corps, depuis son dos délicat jusqu'à mon torse. Mais surtout ... oh surtout... cette odeur, cette odeur à se damner. Elle se débattait mais ma poigne de fer l'immobilisa contre moi.

-Doucement ma belle, murmurai-je pour la calmer.

Je respirais à plein poumon ses cheveux blonds, ils sentaient si fort le soleil que j'en eu presque des vertiges. Sa tiédeur traversait mes vêtements, c'était enivrant, par tant de façon... si enivrant... Plus les secondes s'égrenaient et plus je réalisais que c'était une victime de rare qualité. Ce genre d'être vivant fait expressément pour vous, qu'on ne croise qu'une fois tous les cent ans ... J'aurais du décider de l'enlever, la séquestrer dans une cave, pour la torturer longuement ... peut-être aussi profiter de ce joli corps pur.

Car tandis que je la respirais toujours et que d'une main je la maintenais contre moi, de l'autre je caressais son corps lentement pour remonter vers sa gorge. M'attardant sur sa poitrine ronde et menue. Oh si je n'avais pas eu si soif, j'aurais déchiré ses vêtements pour mieux profiter de ce spectacle. C'était rare que je désire autant une victime de toutes les façons. Mais malheureusement, la soif était impérieuse et je ne pourrais pas déguster lentement ce repas. Impossible, tout mon être voulait son sang dans ma bouche, sa mort entre mes mains.

-Ça ne sera pas long, finis-je par dire en retirant ma main de sa poitrine de guerre lasse.

Je découvrais alors lentement sa nuque en écartant cette chevelure de soie blonde. Si douce qu'on aurait dit du coton. Un nuage. Et dont l'odeur était manifestement la meilleure que j’eus jamais sentie. Puis je contemplais son cou. Blanc, limpide... Tout en moi bouillait. Il serait difficile de résister plus longuement. En la serrant davantage contre mon torse de pierre, je fondais, plongeant mes crocs sur le côté de sa gorge pâle. La chair se fendit avec délice, neuve, élastique et fraiche. Et j'enfonçais profondément mes crocs, afin d'aspirer le sang très chaud.





    ⊹ Your blood is my end.
    Ton sang qui coule est un poison. Il a le goût de l'infini. Il régénère mes sens et me fait croire en la vie. Il éveille les souvenirs et grandit mon âme. Il me rend loup. Il me rend vampire. Il me rend humain. Je la hais. Je te hais. Et pourtant, je ne sais pas te tuer. © Titecrotte. Codes © WILD HEART.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

✽ Humaine à croquer ✽

avatar

Hey ! Moi c'est
Océanne Robinsson

♦ Date d'inscription : 10/07/2013
♦ Messages : 411
♦ Points rp : 37
♦ Âge du Perso : 23 ans
♦ Localisation : Au porte de Forks

♦ Humeur : Un peu inquiète
♦ Disponibilité rp : 1/2
♦ Double(s) compte(s) : Mina T. Hurricane

MessageSujet: Re: Une rencontre ou un petit casse-croute?!?    Ven 14 Mar - 17:13


 

Courir!
Voilà tout ce dont j'avais en tête. Cette voix qui me hurlait de courir sans me retourner...
Je me concentrais sur chacun des pas que je faisais, c'était la seule chose que j'arrivais à faire... Ma vue était désormais troublée par les larmes qui se mettaient à couler sur mes joues.
J'allais mourir... Voilà tout ce dont le destin m'offrait... Un mort cruelle, seule, au fond d'une ruelle sombre...

Je pensais tant que mes rêves me disaient de venir à Forks, mais à cet instant précis je me dit qu'en fait, ils me disaient plutôt de fuir Forks... De ne jamais y mettre les pieds...
Mon point de côté se faisait de plus en plus douloureux. Je voulais tant m'arrêter, me reposer et reprendre mon souffle mais si je le faisais... j'en mourrai...

Les pas derrière moi raisonnaient de plus en plus proche. Ma fin arrivait à grand pas et je n'y pouvais rien...

Ma course effrénée fut arrêter net. Quelque chose entoura ma taille et m'arrêta net me donnant l'impression d'heurter un mur à toute vitesse... Cette froideur sur mon corps... Étais-ce cet homme mystérieux? Ce bras si fort, si puissant, si froid me colla contre un mur des plus dur... Mais non... Ce n'était pas un mur... C'était le corps de cette homme. Son souffle sur mes boucles blonde me le confirmait. Il était si irréel, si inhumain, si fort... Et si froid...

Un étrange frisson parcourra mon corps entier. C'était un mélange de peur et... et... de désir... C'était incompréhensible... Mon propre corps me trahissait... Alors j'étais bien folle... J'étais sur le point d'être assassiné et mon corps ressentais du désir pour cette étreinte forcée...

-Doucement ma belle, me chuchota-il à l'oreille se qui me glaça sur place.

Il allait prendre son temps pour me torturer et me tuer, j'en étais malheureusement certaine... Ce n'était pas comme dans les films romantique ou le prince charmant vient vous sauver... Non, là j'allais mourir et personne ne me sauvera de ma triste fin...

Il enfouit sont visage dans mes cheveux et respira mon odeur. J'essayais de me dégager mais son étreinte était inflexible. Sa main libre se posa sur ma cuisse et lentement il remonta, arriva sur mon ventre... Un désir inconnu s'empara de moi... Il continua sa progression jusqu'a ma poitrine s'emparant de l'un de mes seins, le caressa lentement comme s'il tenait une merveille entre ses mains... Ce désir qui avait fait son apparition se propagea dans tout mon corps sans que je puisse le contrôler et encore moins le comprendre...


-Ça ne sera pas long, me glissa-t-il à l'oreille avant de retirer sa main pour ma plus grande déception...

Ca y était... Ma fin était là, c'était le moment... Délicatement il écarta mes cheveux lui dévoilant ainsi ma gorge. Quelques fractions de seconde s'écoulèrent mais cela me semblait des heures durant lesquelles il contempla ma gorge comme un objet précieux qu'il avait cherché durant toute sa vie...

Son étreinte se fit plus forte... C'était le moment... Mon cœur s'accéléra... Mes derniers instants de vie coulaient dans mes veines. Dans une seconde, je ne serais plus qu'un corps inerte gisant sur le sol... C'était ma fin, et étrangement, je me sentais sereine.

Je vie deux crocs blanc plonger sur ma gorge et déchirer ma chair. Une douleur vive s'empara de moi. La douleur était si cruelle, si douloureuse mais pourtant, une part de moi éprouvait du plaisir à cette fin...

Mourrir par les mains, ou plutôt les crocs d'un bel inconnu, que demander de plus...?
Je sentais ma vie me quitter peu à peu. Je lachais prise. J'arrêtais de me battre ce qui rendis la douleurs plus supportable...

Un visage blond me souriant apparut devant moi. Je n'étais plus seule, cette jeune fille m'accompagnait durant mes derniers instants comme un ange bienveillant veillant sur moi...

La mort n'était pas si désagréable finalement...

 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

✽ Fondatrice adorée ✽

avatar

Hey ! Moi c'est
Ermès J. Delmonte

♦ Date d'inscription : 14/07/2013
♦ Messages : 38
♦ Points rp : 17
♦ Âge du Perso : 100 ans
♦ Localisation : Forks

♦ Amour(s) : Elle n'est pas loin ...
♦ Humeur : Bougonne
♦ Disponibilité rp : Pris.
♦ Double(s) compte(s) : Bella, Eliez, Ylisse.

MessageSujet: Re: Une rencontre ou un petit casse-croute?!?    Lun 17 Mar - 10:13


Le sang était délicieux, il pénétrait à flot dans ma gorge et il semblait qu'il effaçait tout sur son passage. Je serrais contre moi son corps chaud qui n'était capable d'aucune lutte face à ma puissance impérieuse. J'aimais avoir ce contrôle, cette domination. J'aimais être celui qui ouvre le chemin vers la mort. Être l'ange de la mort...

Le sang me donnait de la force, beaucoup plus de force et si je ne m'étais pas retenu, j'aurais brisé tous ses os en la buvant. Mais je voulais qu'elle vive le plus longtemps possible car j'adorais entendre son cœur pomper à toute vitesse le sang que je daignais lui laisser, l'entendre se débattre pour la vie...

J'aimais sentir son souffle ralentir. J'aimais voir le ciel boire ses yeux. J'aimais recueillir l'apaisement, le dernier après la peur, de celui qui meurt et qui finalement, en voit la délivrance.
Mais tout en la buvant, tout en sentant sa chaleur me remplir, je me rendis compte que quelque chose n'allait pas. Au lieu de me sentir plus bestial, plus puissant et plus maléfique, comme j'en avais l'impression, peu à peu j'avais le sentiment que mon désir de la tuer s'éteignait. Que les battements de son cœur gagnaient le mien, pourtant glacé. Qu'une part d'elle, sa part humaine, me contaminait.

Puis, il y eut ce visage. Une jeune femme blonde qui me suppliait ... puis qui me souriait ... une jeune femme que j'aimais par dessus tout.

Terrifié par cette vision, je lâchais ma victime et la tournais vers moi.

J'avais bu pas mal de sang, mais suffisamment pour qu'elle reste envie. J'avais encore envie de son sang mais j'étais incapable d'y retoucher. J'étais submergé par cette émotion qui m'écœurait. Cet amour qui ne pouvait pas m'appartenir. Je n'avais jamais aimé. En tout cas pas dans cette vie...

J'avais même peur de la toucher, mais je sentais qu'elle risquait de tomber si je ne la tenait pas encore.
Je la regardais dans les yeux. J'étais hébété. Jamais aucune victime n'avait eu ce pouvoir sur moi. Celui de couper ma soif, celui de m'astreindre une telle émotion ...
Était-elle de ces créatures venues à Forks avec des pouvoirs ? Peut-être bien... Cela expliquerait pourquoi son sang était si bon...

-Qui es-tu ? demandais-je.





    ⊹ Your blood is my end.
    Ton sang qui coule est un poison. Il a le goût de l'infini. Il régénère mes sens et me fait croire en la vie. Il éveille les souvenirs et grandit mon âme. Il me rend loup. Il me rend vampire. Il me rend humain. Je la hais. Je te hais. Et pourtant, je ne sais pas te tuer. © Titecrotte. Codes © WILD HEART.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

✽ Humaine à croquer ✽

avatar

Hey ! Moi c'est
Océanne Robinsson

♦ Date d'inscription : 10/07/2013
♦ Messages : 411
♦ Points rp : 37
♦ Âge du Perso : 23 ans
♦ Localisation : Au porte de Forks

♦ Humeur : Un peu inquiète
♦ Disponibilité rp : 1/2
♦ Double(s) compte(s) : Mina T. Hurricane

MessageSujet: Re: Une rencontre ou un petit casse-croute?!?    Lun 17 Mar - 16:17


Tout semblait si calme et si serein... Jamais je n'aurai cru que la mort pouvait être aussi douce. Sentir chaque micro particule de vie quitter mes veines ne me faisait plus aussi peur. Cela paraissait si étrange car on me prenait ma vie, je devais me battre, hurler, frapper, mais aucune de ces réactions ne me venait... Bien au contraire, j'acceptais ma fin sans peine. Si quelqu'un pouvait entendre mes pensées, il me prendrait certainement pour une folle. Peut-être étais-ce ce visage souriant devant moi qui me rendait si paisible...

Mais qui étais cette fille? Elle me paraissait si familière mais pourtant si inconnue...

L'étreinte de cet homme se fit plus forte et ses crocs s'enfoncèrent un peu plus dans ma chair. Je semblait être un vrai régal pour lui...
Le froid s'empara peu à peu de moi. Étais-ce la froideur de cet inconnu qui se propagea à moi ou étais-ce tout simplement le manteau de la mort qui m'enveloppait tendrement? Je ne saurai le dire. Mes pensées devenaient confuse. Tout se mélangeait dans ma tête... Ou étais-je?

Tant d'informations semblaient se bousculer dans ma tête, où étais-je simplement en plein délire... La France... Autumn... Le Restaurant... Des ruines... Des yeux dorées... Je n'arrivais plus à analyser ce qui me passait par la tête. Étais-ce la vérité, ou alors de simples songes qui me revenaient en mémoire? Je ne savais plus. Tout devenait difficile, réfléchir, garder les yeux ouvert, même respirer devenait impossible.  Mes forces me quittèrent, mes bras pendaient désormais dans le vide comme de vulgaire pantin inertes...

Les secondes s'égrenèrent et ma vie fuyait mon corps... A bout de force, mes yeux se fermèrent et je perdis connaissance, ou alors étais-ce tout simplement la mort qui m'accueillait tendrement dans ses bras...

Tout était noir. J'avais froid.

Je ne savais où aller... Etais-ce cela l'au-delà?!? Un monde froid et noir? J'avançais tout en restant sur mes gardes. Un pas, puis un autre jusqu'à ce que je vois un peu de lumière. Je m'avançais vers elle. Une lumière éclatante m'éblouie soudain avant de se dissiper pour laisser place à un merveilleux lac... Si cela ressemblait au paradis alors j'y serais des plus heureuse.

J'avançais vers le lac et je me retrouvais sans savoir comment dans une cabane en bois comme peuvent posséder certains pêcheurs ou chasseurs de France... Si cela était la mort, elle était bien étrange.
Des bruits me parvenaient d'une pièce adjacente. J'avançais prudemment dans cette direction. En un clignement d'yeux, je me retrouvais allongée sur un lit avec à quelques millimètres de mon visage les lèvres d'un homme merveilleux et duquel j'étais follement amoureuse...

Brusquement je repris connaissance et me retrouvais nez à nez avec cet inconnu. Je n'étais pas morte..? Tout tournait autour de moi, j'attrapais la nausée.

-Qui es-tu ?,  me demanda-t-il sèchement...

Qui étais-je? Tout était confus dans ma tête. J'ouvris la bouche mais aucun son ne sortis.
Je me sentais mal. Le cœur me tournait. Le malaise me guetta... Je me sentis partir.

Je levais une de mes mains vers le visage de cet inconnu et lui caressa tendrement la joue...

-Paul, lâchais-je dans un murmure avant que tout devienne de nouveau noir.

Etais-ce enfin la mort qui s'empara de moi cette fois?
Je ne le savais pas encore...


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

✽ Fondatrice adorée ✽

avatar

Hey ! Moi c'est
Ermès J. Delmonte

♦ Date d'inscription : 14/07/2013
♦ Messages : 38
♦ Points rp : 17
♦ Âge du Perso : 100 ans
♦ Localisation : Forks

♦ Amour(s) : Elle n'est pas loin ...
♦ Humeur : Bougonne
♦ Disponibilité rp : Pris.
♦ Double(s) compte(s) : Bella, Eliez, Ylisse.

MessageSujet: Re: Une rencontre ou un petit casse-croute?!?    Lun 17 Mar - 19:28


Après avoir posé ma question, ses yeux s'ouvrirent et me regardèrent avec douceur.  Des yeux bleu sublimes, limpides, qui brillaient de tendresse à la lumière des réverbères.
Et là, au lieu de me répondre, sa main, refroidie par l'énergie que je lui avais volée, se posa sur ma joue. Lentement. Je sentis que quelque chose dans ma poitrine voulait émerger. Revenir à la vie.
Mon cœur ?
Non impossible, j'étais mort et j'aimais donner la mort. C'était mon œuvre, ma passion. Mon plus grand plaisir. Mais elle était là. Elle était partout. Je ne voyais que ses yeux et ne sentais que sa peau. Je ne voulais plus la tuer. À peine son sang. Je voulais sa vie. Ses lèvres. Elle en entier. Mais rien qui puisse lui être néfaste.

" Paul " ...

Lorsque sa bouche formula ce prénom, mes yeux s'agrandirent... Je vis des pattes épaisses courir sur le sol. Je sentais mes pattes courir sur le sol... Des crocs déchirer des chairs... Des siècles ... Pendant des siècles ce loup avait couru et haït les vampires.

Mais j'étais un vampire moi aussi. Pourquoi étais-je alors persuadé que ce loup était une partie de moi ? Je ne pouvais pas être mon ennemi naturel. Je ne pouvais pas être les deux...à la fois.

Elle s'écroula tout à coup dans mes bras, me ramenant au présent. Ce présent. Je devenais fou. Et pourtant, je ne pouvais pas nier que j'avais besoin que cette humaine survive... J'en avais besoin plus que tout !

Je la ramenais contre moi et reposais mes lèvres sur sa gorge. Pas pour la boire, mais pour aspirer le venin. Il ne tarderait pas à faire effet, à la brûler et à la transformer. Je voulais qu'elle vive pas qu'elle devienne une créature maudite comme je l'étais.

J'aspirais lentement en la gardant contre moi, ensuite, je la soulevais complètement dans mes bras et me mit à courir...

Peu importait ce que tout cela signifiait, cette humaine m'appartenait. Elle m'appartiendrait pour toujours. Je n'avais plus envie d'autre chose que d'elle.

Peu importe qui elle était. Et même qui j'étais ...





    ⊹ Your blood is my end.
    Ton sang qui coule est un poison. Il a le goût de l'infini. Il régénère mes sens et me fait croire en la vie. Il éveille les souvenirs et grandit mon âme. Il me rend loup. Il me rend vampire. Il me rend humain. Je la hais. Je te hais. Et pourtant, je ne sais pas te tuer. © Titecrotte. Codes © WILD HEART.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Hey ! Moi c'est
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Une rencontre ou un petit casse-croute?!?    

Revenir en haut Aller en bas
 

Une rencontre ou un petit casse-croute?!?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Petit casse-tête à élucider!
» Casse croute du matin
» Le casse croute du fan disney.
» Le casse-croûte du héron...
» Sacs photos alternatifs
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
After The Dawn :: Welcome to Forks :: Centre ville :: Restaurants-